•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baseball : Winnipeg et les Goldeyes toujours sans accord pour le stade

Le stade Shaw Park.

L'équipe des Goldeyes loue le stade Shaw Park pour un dollar par an depuis 1997.

Photo : Radio-Canada / Cliff Simpson

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg et l’équipe de baseball des Goldeyes ne sont toujours pas proches de parvenir à un accord concernant le stade Shaw Park, alors que le propriétaire de l’équipe affirmait en août avoir besoin d’une entente avant l’automne.

La Ville a fait savoir lundi lors d’une rencontre du comité exécutif qu’elle attendait toujours de voir des documents que l’administration a demandé à l’équipe de baseball.

Selon le maire, Brian Bowman, les Goldeyes avaient pourtant assuré à l’administration municipale qu’elle aurait les informations qu’elle demandait avant la fin du mois d’août. Or, ce n'est pas ce qui s'est produit.

Paul Olafson, le directeur financier par intérim de la Ville, a expliqué aux conseillers municipaux qu'il avait été en contact avec l’équipe tous les deux jours environ à partir du mois d'août, demandant à obtenir ses états financiers, mais ces informations ne sont pas arrivées entre les mains de la Ville avant lundi dernier.

Besoin d'une entente avant l'automne

Or, en juillet, Sam Katz avait déclaré aux conseillers municipaux qu’il avait besoin d’une entente avant l’automne, car la ligue a besoin que l’équipe s’engage pour cinq années supplémentaires et qu'un accord concernant le stade est nécessaire pour cela.

Cela fait maintenant cinq ans que l’équipe, détenue par l’ancien maire de Winnipeg Sam Katz et la capitale manitobaine négocient l’accord de location du terrain de baseball.

La Ville et l'équipe sont en désaccord concernant le coût des droits de stationnement et l'utilisation des propriétés de la Ville pour la signalisation.

La dernière offre de la Ville propose un contrat de location de 15 ans pour le Shaw Park. L’équipe paierait un loyer de 75 000 $ par an pendant 5 ans, puis 85 000 $ par an de la sixième à la 10e année et 95 000 $ de la 11e à la 15e année. Il serait ensuite possible de prolonger le contrat deux fois pendant cinq ans après les 15 premières années.

À l’heure actuelle, l’équipe de Sam Katz paie seulement 1 $ de loyer par an pour le stade.

Conditions inacceptables

Sam Katz estime que certaines des conditions du bail sont inacceptables. L'équipe doit savoir qu'elle bénéficiera de réductions sur la taxe sur les divertissements à l'avenir et doit conserver le contrôle du stationnement, avait-il déclaré en juillet.

En conférence de presse, Brian Bowman a répondu aux accusations selon lesquelles la Ville prendrait trop de temps pour agir.

Si les Goldeyes étaient si pressés d’avoir un accord avant l’automne, on pourrait alors penser qu’ils auraient transmis les documents rapidement, comme le club l’avait promis. Ils ont assuré que ceux-ci seraient transmis avant la fin du mois d’août et ça n’a pas été le cas, a déclaré l’actuel maire de Winnipeg.

On veut savoir ce qu’on aurait en échange du soutien financier qui nous a été demandé et s’il est nécessaire de soutenir une équipe de sport professionnel à but lucratif, a poursuivi Brian Bowman.

Les conseillers municipaux s’attendent maintenant à avoir un rapport à la prochaine rencontre du comité exécutif, qui est prévue à la fin du mois d’octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !