•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux films pour comprendre la vie et la carrière de Ruth Bader Ginsburg

La femme sourit et fait un signe de la main.

Ruth Bader Ginsburg, le 30 janvier 2018

Photo : The Associated Press / Stephan Savoia

Radio-Canada

La juge de la Cour suprême des États-Unis, Ruth Bader Ginsburg, morte vendredi dernier, était une icône du droit et de la culture populaire devenue l’idole des millénariaux. Un film et un documentaire racontent sa vie.

Ruth Bader Ginsburg avait été nommée par Bill Clinton à la Cour suprême des États-Unis en 1993. Elle a été la deuxième femme à être nommée à cette instance, où elle a siégé durant plus de 27 ans.

La chroniqueuse culturelle de Tout un matin, Eugénie Lépine-Blondeau, parle de deux films sur cette femme honorée par l’ensemble de la société américaine depuis vendredi.


RBG, de Betsy West et Julie Cohen

Ce documentaire, sorti en 2018, dresse le portrait de cette icône de la culture populaire et raconte sa lutte pour le droit des femmes. On la voit aussi faire du sport, notamment des pompes, même à 85 ans.

Le documentaire était en nomination aux Oscars en 2019. On peut le voir sur Amazon et YouTube.


Une femme d’exception (On the Basic of Sex), de Mimi Leder

Le film, sorti en 2019, raconte notamment les jeunes années de Ruth Bader Ginsburg. On y retrace ses études en droit à l’Université Harvard, alors qu’elle y était l’une des seules femmes, puis le début de sa carrière comme avocate et les premières causes qu’elle a défendues, dont celle du droit des femmes.

Felicity Jones y tient le rôle de Ruth Bader Ginsburg. Le scénario a été écrit par le neveu de la juge, Daniel Stiepleman.

On peut voir le film sur Super écran, Amazon et YouTube.


Outre ces deux films, celle qu’on surnommait Notorious RBG a également eu droit à des chandails à son effigie, des images, des murales, des mèmes et des livres.

On voit le dessin de la femme qui regarde sur le côté.

Une murale en hommage à Ruth Bader Ginsburg à Washington

Photo : AP / Patrick Semansky

Les actions de la juge pour l’égalité et la justice sociale ont aussi inspiré un opéra écrit par Derrick Wang : Scalia/Ginsburg.

D’ailleurs, le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin a publié une photo de lui prise avec Ruth Bader Ginsburg en 2017 lors d’une représentation de l’Orchestre symphonique de Philadelphie. La juge était une grande amatrice d’opéra.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !