•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération OSCAR : la police a visité plus de 2200 bars et restaurants au Québec

Geneviève Guilbault assise durant une conférence de presse.

La ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

L'opération OSCAR (Opération systématisée comportements à risque) menée par les corps policiers du Québec le week-end dernier pour vérifier l'application des règles sanitaires dans les établissements licenciés a été « un franc succès », selon la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Précisant que l'objectif initial de l'opération était de permettre aux policiers de visiter 1000 bars et restaurants dans la province au cours de la fin de semaine dernière, Geneviève Guilbault a salué l'effort des policiers qui ont visité au total 2206 établissements.

Une trentaine de corps policiers ont pris part à l'opération.

Au cours de la semaine dernière, a précisé la vice-première ministre, les policiers ont distribué plus de 1500 avertissements et avis verbaux et 90 rapports ou constats d'infraction dans des établissements licenciés pour diverses infractions aux règles sanitaires.

Les infractions vont du port du masque au non-respect de la distanciation, au nombre trop élevé de clients dans certains établissements ou assis à une même table, aux heures limites de consommation d'alcool ou encore à l'absence d'un registre de clients.

Trois signalements seront aussi transmis à la Direction générale de la santé publique concernant des établissements dont les activités représentaient un risque pour la santé publique et cinq demandes d’auditions ont été adressées à la Régie des alcools, des courses et des jeux, précise un communiqué de Québec.

Un seul propriétaire a refusé l'accès à son établissement aux policiers, selon le ministère de la Sécurité publique, qui précise que des accusations criminelles pourraient être déposées dans ce dossier.

En complément du nombre de constats, il y a toute cette notion de prévention, de sensibilisation, de visibilité qui fait aussi son œuvre.

Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique et vice-première ministre du Québec

Les régions visées étaient celles de Montréal, de Laval, de la Montérégie, de l'Estrie, de Québec, de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de l'Outaouais.

Les visites ont débuté vendredi soir, quelques heures à peine après l'annonce de l'opération.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a indiqué avoir remis pendant la fin de semaine un total de 37 constats d’infraction, tous à des établissements récidivistes, qui avaient donc déjà reçu des avertissements.

La plupart des fautifs devront payer des amendes pour avoir toléré des clients qui ne portaient pas le masque ou qui étaient présents après les heures autorisées. Quelques-uns avaient négligé de tenir un registre de leurs clients.

En dépit des efforts des autorités ces dernières semaines pour sensibiliser les Québécois au respect des mesures d'hygiène et de distanciation, la santé publique recensait ce lundi 586 nouveaux cas confirmés de COVID-19 au cours des dernières 24 heures. Un niveau qui n'a pas été atteint depuis la fin mai.

Une augmentation des cas qui a fait dire au directeur national de santé publique, Horacio Arruda, que la deuxième vague qu'anticipaient les autorités semble finalement s'être enclenchée au Québec.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !