•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Postes Canada accusée de ne pas en faire assez pour protéger ses employés

Un facteur de Postes Canada manipule un colis.

Les livraisons de Postes Canada se poursuivent depuis le début de la pandémie, mais le syndicat représentant les travailleurs du Manitoba soutient que la société ne prend pas suffisamment de mesures pour protéger les employés.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Un employé de Postes Canada au Manitoba, John Penny, et le syndicat qui le représente affirment que la société d’État ne prend pas suffisamment de mesures pour protéger son personnel d’une recrudescence du nombre de cas de COVID-19.

John Penny, 67 ans, travaille à Postes Canada depuis plus de 10 ans. Il souffre d’une maladie pulmonaire et précise que son médecin, de Winnipeg, lui a dit que son employeur devait avoir une politique de port obligatoire de masque et des mesures de distanciation physique afin de le protéger, puisqu'il fait partie des personnes à risque.

M. Penny explique que, même avec une note de son médecin, Postes Canada ne lui permet pas de quitter son travail.

Cela me tient éveillé la nuit. Je suis vraiment dans un dilemme quant à ce que je devrais faire, dit-il en ajoutant qu’il est plus inquiet en raison de l’augmentation de cas de COVID-19 dans la province récemment. Dimanche, Winnipeg comportait 275 des 354 cas actifs de la province.

John Penny explique qu’il essaie de se protéger du mieux qu’il peut en portant un masque au travail en tout temps et en respectant la distanciation physique. Cependant, il déplore qu'un grand nombre de ses collègues ne portent pas de masques et ne respectent pas toujours la distanciation.

Ce dernier envisage de quitter son emploi pour invalidité de courte durée, mais il n’est pas sûr que sa demande sera approuvée.

M. Penny n’est pas le seul à s’inquiéter des conditions de travail dangereuses.

L’agent de santé et de sécurité du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) Todd Jarema dit qu'il a entendu des plaintes similaires de la part d’autres travailleurs de Postes Canada au Manitoba.

Selon M. Jarema, les employés craignent également que les équipements utilisés par plusieurs employés, comme les véhicules, les chariots et les cuves, ne soient pas correctement nettoyés lorsqu’ils passent d’un employé à l’autre.

D’après lui, si les choses ne changent pas, Postes Canada ne tardera pas à enregistrer ses premiers cas de COVID-19. Je suis inquiet, dit-il.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

De son côté, Postes Canada dit travailler fort pour assurer la sécurité de tous. La société d’État précise toutefois qu’elle suit les directives de la province.

Chaque employé de Postes Canada a reçu des masques réutilisables. En ce qui concerne le port obligatoire du couvre-visage, nous suivons les directives fournies par chaque juridiction à travers le pays, explique un porte-parole dans une note envoyée par courriel.

Ce dernier souligne qu’il incombe aux chefs d’équipe de rappeler l'importance du respect de la distanciation physique aux employés, précisant que Postes Canada ne parlera pas spécifiquement des allégations de M. Penny.

Avec des informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !