•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier « virage à gauche déplacé » sur les routes canadiennes à Charlottetown

L'intersection de St Peters Road et de l'autoroute de contournement à Charlottetown.

Voici une photo prise par un drone à l'intersection du chemin St. Peters et de l'autoroute de contournement à Charlottetown. À la mi-octobre, la province changera cette intersection pour un virage à gauche déplacé, le premier au Canada.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard sera la première province canadienne, selon son gouvernement, à présenter aux automobilistes ce que les ingénieurs appellent un « virage à gauche déplacé ».

Plus de 45 000 véhicules circulent chaque jour à l’intersection du chemin St. Peters et de l'autoroute de contournement, à Charlottetown. C’est l’un des carrefours les plus achalandés dans la province.

Le moment était venu d’y apporter du changement, indique l’ingénieur du ministère provincial des Transports, Stephen Yeo.

Les véhicules qui attendent à ce carrefour forment parfois une queue qui s’étend sur des centaines de mètres, dit-il alors qu’il se trouve sur le chantier de construction de ce nouveau virage à gauche déplacé.

Le ministère a étudié diverses options, dont la construction d’un rond-point ou d’un pont d’étagement.

Chacune de ces options présentait divers obstacles, mais un consultant d'Halifax a recommandé à la province d'examiner de plus près le virage à gauche déplacé, qui est largement utilisé à Salt Lake City, une ville de plus de 200 000 habitants située dans l'État de l'Utah.

Stephen Yeo devant l'intersection de St Peters Road.

Stephen Yeo, ingénieur en chef du ministère des Transports, affirme que tant que les conducteurs suivent le marquage au sol, lisent les panneaux de signalisation et respectent les feux, « on ne devrait avoir aucun problème pour manœuvrer dans cette intersection ».

Photo : Radio-Canada / Wayne Thibodeau

Lorsque M. Yeo et l'un de ses ingénieurs ont visité la ville américaine, ils ont été séduits par la solution.

Les véhicules tournant à gauche et ceux qui vont tout droit peuvent passer en même temps, donc l'intersection devient beaucoup plus efficace, affirme-t-il. Et c'est aussi plus sûr, parce que vous n'avez pas cet effet T-bone si quelqu'un ne fait pas attention aux feux de circulation, ajoute-t-il.

Selon l’ingénieur, le virage à gauche déplacé peut accueillir jusqu'à 125 000 véhicules. Il permet aussi de réduire considérablement le temps au cours duquel les automobilistes doivent se déplacer au ralenti et leurs temps d'attente.

Comment ça marche?

M. Yeo avance que tant que les conducteurs suivent les indications sur la chaussée, lisent les panneaux de signalisation et respectent les feux, ils ne devraient avoir aucun problème pour manœuvrer dans cette intersection.

Un exemple de virage à gauche déplacé.

Les conducteurs qui veulent tourner à gauche sur la route de contournement du chemin St. Peters passeront de l'autre côté de la route dans une voie exclusive au virage à gauche.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

Les conducteurs qui veulent tourner à gauche sur la voie de contournement du chemin St. Peters se retrouveront sur la voie de gauche, comme ils l'ont toujours fait.

À l'approche de l'intersection, ils devront s’arrêter à un feu juste avant l'intersection principale. Les conducteurs passeront ensuite de l'autre côté de la route dans une voie de virage à gauche obligatoire.

Cette voie de virage à gauche obligatoire, ou virage à gauche décalé, se poursuivra ensuite jusqu'à l'intersection principale.

Les pannes de courant ne poseront pas de problème à l'intersection, puisque les feux sont alimentés par une batterie de secours de six heures et des génératrices y seront dédiées.

Les virages à droite aux feux rouges ne sont plus autorisés

Il y aura cependant un changement majeur auquel les gens devront s'habituer, selon M. Yeo, à savoir que les conducteurs ne seront plus autorisés à tourner à droite à un feu rouge à l'intersection.

L'intersection de St. Peters Road et de l'autoroute de contournement de Charlottetown.

Plus de 45 000 véhicules passent chaque jour par l'intersection du chemin St. Peters et de l'autoroute de contournement de Charlottetown, ce qui en fait l'une des plus fréquentées de l'île.

Photo : Radio-Canada / Wayne Thibodeau

Les travaux coûteront environ 5,3 millions de dollars. Ces coûts seront partagés entre les gouvernements provincial et fédéral.

L’intersection devrait être prête à la mi-octobre.

La province veut toutefois lancer une série de vidéos éducatives pour aider les habitants de l'île à se familiariser avec le nouveau carrefour avant son ouverture.

Vous devez avoir des yeux derrière la tête

Les avis des résidents de la région à propos de la solution divergent.

Sandra Birt, de Pisquid, s'inquiète du nouveau carrefour. Sa pharmacie se situe juste au coin.

Sandra Birt dans l'embrasure de sa porte de voiture.

Sandra Birt de Pisquid dit qu'elle s'inquiète de la nouvelle intersection. Sa pharmacie est située juste au coin de la rue.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

Oh, vous devez avoir des yeux derrière la tête pour entrer parce que ça porte à confusion, c’est très déroutant, lance Mme Birt. J'ai dit à mon mari : "Tu vas devoir m'expliquer d'abord, pour que je puisse me familiariser avec la nouvelle façon de faire", poursuit-elle.

Au contraire, John Younker, de Stratford, affirme que la province aurait dû mettre en place le nouveau carrefour il y a des années afin de résoudre les problèmes de circulation.

C'est une progression, déclare M. Younker. Je n'ai aucun problème avec ça. Il va falloir un peu de temps pour s'y habituer, bien sûr, mais je n'ai aucun problème avec ça.

Une solution qui deviendra populaire, dit Stephen Yeo

L’été prochain, la province prévoit l’agrandissement de la route St Peters à quatre voies entre l'intersection est et de la route MacWilliams, avec une piste de transport actif, ainsi que de construire trois autres ronds-points le long de cette section de route.

Selon M. Yeo, la province envisage sérieusement une deuxième voie de virage à gauche déplacée à l'intersection de la rocade et de la route Malpeque, près de l'ancien magasin Sears.

Il s'attend à ce que les carrefours à gauche déplacés se répandent dans tout le pays en raison de leur efficacité et de leur prix abordable comparativement à d’autres solutions telles les viaducs.

Avec les informations de Wayne Tibodeau, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !