•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : un test de « crédibilité » environnementale pour la CAQ

Esquisse du projet de tramway.

Le tramway circulera sur le boulevard René-Lévesque, à Québec.

Photo : Radio-Canada

Félix Morrissette-Beaulieu

Huit organismes en faveur du développement d'une économie verte au Québec considèrent le projet de tramway comme un premier test de crédibilité en matière d'environnement pour le gouvernement Legault.

La réalisation du projet de tramway de Québec est le premier test de crédibilité du gouvernement en matière de virage vert, ont clamé conjointement en conférence de presse virtuelle, lundi, l’Alliance Transit, Équiterre, ENvironnement JEUnesse, la Fondation David Suzuki, Greenpeace Canada, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, de même que Trajectoire Québec et Vivre en Ville.

La réalisation rapide de projets d’infrastructures de transport collectif est la réponse tout indiquée à la crise climatique, croient les organismes.

Le gouvernement Legault doit déposer très bientôt son Plan pour une économie verte (PEV). Ce Plan, qui devait être dévoilé au mois de mars, est actuellement en révision en raison de la pandémie.

Il y a plusieurs projets dans les cartons à Montréal et ailleurs sur le territoire, mais le tramway de Québec est le plus avancé. Il est presque prêt à être mis en chantier. Le premier ministre doit faire preuve de leadership et aller de l'avant, ajoute Martin Vaillancourt, directeur général du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec.

Il n’y a pas meilleur test de cohérence du virage vert de M. Legault que le tramway de Québec. Retarder un projet d’infrastructure de transport en commun pour le lier à un éventuel projet d’autoroute sous-fluviale qui générerait plus de trafic et plus de GES, viendrait démontrer que les visées environnementales du gouvernement n'étaient pas à la hauteur

Diego Creimer, codirecteur général par intérim de la Fondation David Suzuki

Dans une version préliminaire, dont Radio-Canada a obtenu copie, le Plan pour une économie verte prévoit de favoriser l'achat de véhicules électriques et des investissements en transports en commun équivalents à ceux du transport routier.

Le gouvernement souhaite également augmenter la production d'électricité, de gaz naturel et d'hydrogène. Le gouvernement Legault veut aussi développer la production de batteries et de trains au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !