•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maîtres nageurs de C.-B. formés aux gestes qui sauvent en temps de pandémie

Un sauveteur fixe l'horizon du haut de sa chaise.

De nouveaux équipements sont à la disposition des sauveteurs pour réduire les contacts avec les victimes.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Radio-Canada

Alors que les piscines rouvrent en Colombie-Britannique, des sauveteurs apprennent à faire leur travail tout en respectant de nouvelles mesures sanitaires dues à la COVID-19.

Même la perception de la COVID est effrayante, reconnaît Paul Wechselberger, le fondateur de la Lifeguard Outreach Society qui a passé son été à faire des formations dans les piscines de la province. Cela modifie la façon dont on interagit avec les gens. Donc ces précautions additionnelles vont faire en sorte que les gens se sentent plus en sécurité, avance-t-il.

Lors d’une opération de sauvetage, les maîtres nageurs doivent désormais porter des gants, une visière de protection et un masque chirurgical. De nouvelles procédures leurs sont enseignées pour faire respecter la distanciation physique entre les nageurs, même dans des situations d'urgence. Le nettoyage et la désinfection sont aussi au programme. 

Durant le séminaire, les sauveteurs apprennent également à se servir d’un ballon-masque pour aider les victimes à respirer au lieu de pratiquer le bouche-à-bouche. Ils se familiarisent aussi avec un dispositif qui permet de retirer du vomi ou un objet par exemple de la bouche d’une personne sans utiliser leurs mains.

Deux personnes s'entraînent à utiliser un ballon-masque sur un mannequin.

Le ballon-masque permet d'aider la victime à respirer sans lui faire de bouche-à-bouche.

Photo :  CBC / Matt Allen

Le centre aquatique Earl Mah à Prince Rupert fait partie des piscines qui ont suivi le séminaire de la Lifeguard Outreach Society. Depuis sa réouverture le 14 septembre, il n’autorise pas plus de 20 nageurs à la fois. Ces derniers doivent réserver leur créneau à l’avance, arrivés à la piscine en tenue, prêts à nager. Seules les douches au bord du bassin sont disponibles et uniquement les nageurs qui repartent ont accès aux vestiaires. 

Pour la sauveteuse de Prince Rupert, Jasmine Ryley, il est important de se familiariser avec ces nouvelles règles et procédures, car il va falloir les respecter jusqu'à nouvel ordre, dit-elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !