•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus de Magog divisés sur la construction d’un nouveau bâtiment

La façade avant du plan du bâtiment.

La version préliminaire de l'architecture du bâtiment a été soumise aux élus qui ont réclamés plusieurs changements.

Photo : Ville de Magog

Radio-Canada

Un nouvel édifice commercial devrait bientôt occuper l’espace laissé vacant à la suite de l’incendie survenu en 2018 sur la rue Principale à Magog.

Le projet présenté pour remplacer l’édifice Déragon sème la controverse au sein du conseil municipal.

Tout le monde est unanime autour de la table. On veut voir une construction lever sur ce terrain le plus rapidement possible c'est certain, pas à n'importe quel prix bien sûr.

Jean-François Rompré, conseiller municipal et président du comité d’urbanisme de Magog

Le Groupe Custeau se prépare à construire un bâtiment moderne de trois étages qui abritera des bureaux et des commerces. La conseillère Nathalie Pelletier croit toutefois que ce projet ne respecte pas suffisamment l'architecture de l'ancien bâtiment.

Une version préliminaire du nouveau bâtiment.

Des modifications aux projets présentés ont été réclamées dont le changement de la couleur de la brique.

Photo : Ville de Magog

Le permis a été délivré avec l'architecture proposée, donc, c'est plutôt moderne. Il aurait pu y avoir un certain rappel par rapport à l'ancien bâtiment, parce que c'était un bâtiment patrimonial extraordinaire, indique la conseillère Nathalie Pelletier.

Modifications du projet à venir

Le comité consultatif d'urbanisme a réclamé des modifications principalement visuelles. Le promoteur doit présenter sa version finale lundi.

On a demandé de changer la couleur de la maçonnerie. On a demandé aussi qu’au niveau du toit, qu'il y ait comme une corniche pour aller chercher un élément qu'on retrouve sur certains vieux bâtiments.

Vicki-May Hamm, mairesse de Magog

Le président du comité d’urbanisme, Jean-François Rompré, convient que le bâtiment devra s’intégrer à l’architecture du quartier, bien qu’il sera nécessairement plus moderne.

L'espace maintenant vide où l'incendie a eu lieu à Magog.

L'espace laissé vacant à la suite de l'incendie de 2018 à Magog sera bientôt comblé par une nouvelle construction.

Photo : Radio-Canada

Ce ne sera pas le même bâtiment Deragon qui était là. On s'entend. Ça va être un nouveau bâtiment qui sera plus moderne effectivement, souligne-t-il.

Les citoyens rencontrés sur la rue Principale croient aussi que le projet doit s'harmoniser avec l’architecture actuelle. Ils espèrent que l’âme du quartier et l’aspect champêtre du centre-ville seront conservés.

À l'aube d'une année électorale, la mairesse désire que le dossier avance sans nécessairement qu’il soit politisé outre mesure. On le sent toujours dans la dernière année d'un mandat que les dossiers commencent à se politiser et à se compliquer, concède Vicki-May Hamm.

L'objectif du projet semble faire l'unanimité à Magog. Sa forme reste toutefois à être améliorée selon plusieurs.

D’après le reportage de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !