•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison difficile au Zoo de Granby

Un requin appelé par une cible et un sifflet pour subir un examen volontaire au Zoo de Granby

Un requin appelé par une cible et un sifflet pour subir un examen volontaire au Zoo de Granby

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Zoo de Granby a connu une saison touristique difficile en raison du contexte de la COVID-19.

Le nombre de visiteurs, au courant de la période estivale, a été en deça des prévisions.

On était en deçà de 25 % d’achalandage en raison des mesures sanitaires.

Paul Gosselin, le directeur général du Zoo de Granby

Lors des grosses journées d’été, le zoo n’a pas été en mesure d’accueillir plus de 2000 personnes. Les groupes scolaires et les camps de jour n’ont pas pu aller à la rencontre des animaux tout au long de l’été.

Avec toutes les mesures de sanitaires, on ne pouvait pas assurer la sécurité des jeunes , précise-t-il.

Cet automne quelques groupes devraient toutefois pouvoir se déplacer au zoo, mais c’est une infime partie du nombre de jeunes normalement accueillis.

Un zoo mobile virtuel permettra aussi à des classes d’élèves d’assister à distance aux soins qui sont donnés aux animaux.

Difficultés financières anticipées

Si les soutiens financiers gouvernementaux ont permis d'alléger le stress de l'institution, les prochains mois risquent toutefois d'être plus difficiles, non seulement pour le zoo, mais aussi pour les autres institutions similaires au Canada.

Si les heures des cadres et de certains employés saisonniers ont pu être réduites, le zoo n’a pas été en mesure d’économiser sur le salaire des gardiens et des vétérinaires.

Les soins aux animaux doivent avoir lieu tous les jours pandémie ou pas. Nos prévisions nous amènent au début de l’année prochaine maximum.

Paul Gosselin, directeur général du Zoo de Granby

Le zoo qui a revu ses ententes avec les créanciers souhaite un prolongement de l’aide fédérale.

Dans les premiers mois, le programme couvrait 75 % des salaires et là on arrive dans les prochains mois à une réduction, souligne Paul Gosselin.

Le bilan financier, ainsi que les divers scénarios possibles pour les mois à venir, sera présenté lors de l'Assemblée générale annuelle, prévue le 30 septembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !