•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un restaurant populaire à Warwick pour aider la communauté en temps de pandémie

Des employés préparent le repas.

Un organisme communautaire de Warwick a inauguré cette semaine un nouveau restaurant populaire.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

La pandémie de COVID-19 a fragilisé les finances de nombreuses personnes. Pour apporter un soutien en parallèle à ses dépannages alimentaires, l’organisme Centre d’entraide contact, à Warwick, a ouvert un restaurant populaire.

Le restaurant a pignon sur la rue Saint-Louis et offre des repas à prix modique de 9 h 30 à 14 h 30. Les personnes intéressées peuvent également acheter des mets à emporter. L’objectif de cet économe resto n’est pas d’être une soupe populaire, mais plutôt de fournir une aide qui s’arrime aux autres services déjà offerts par l’organisme.

Le Terrier, c’est un projet d’économie sociale, souligne Diane Lefort, la directrice générale du Centre d’entraide contact. Ce qu’on veut faire, c’est boucler la boucle des services alimentaires pour l’inclusion sociale et la solidarité.

L’organisme avait déjà un programme de réinsertion sociale par le biais de la préparation de dîners communautaires. Cette fois-ci, le projet développe de nouvelles habiletés sociales tout en nourrissant la communauté.

Il y a des disparités sociales. Les gens ont besoin d’aide et tout le système alimentaire est hyper important en temps de pandémie.

Diane Lefort, directrice générale du Centre d'entraide contact

Une pauvreté grandissante

Bien qu’ouvrir un restaurant en temps de pandémie soit un pari risqué, les intervenants de l’organisme soutiennent que la création de cette nouvelle ressource tombe à point. La COVID-19 a laissé des marques profondes dans la communauté de Warwick et, selon l’intervenante au Centre, Marie-Pierre Turcotte, les personnes en situation de vulnérabilité sont nombreuses.

On le voit que la pauvreté est quand même présente bien qu'on ne s'en rende pas toujours compte, affirme-t-elle. Nous, ici, on la voit.

Même son de cloche de la part du maire de Warwick, Diego Scalzo, qui affirme que plusieurs de ses concitoyens vivent des moments difficiles depuis les derniers mois. Ce type de soutien, précise-t-il, est important pour les personnes qui en ont besoin.

D'après le reportage de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !