•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Flambée des couleurs : baisse d'achalandage anticipée au mont Orford

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des voitures stationnées au pied du mont Orford.

Pendant la Flambée des couleurs, le stationnement est payant cette année au mont Orford.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

Au mont Orford, entre 60 000 et 70 000 personnes sont attendues au cours des prochaines semaines pour la Flambée des couleurs. C'est la moitié de l'achalandage que connaît habituellement la montagne en automne.

En raison de la pandémie, les organisateurs de l’événement ont choisi de limiter leur campagne de promotion. Ils espèrent éviter d'encourager le déplacement d'un trop grand nombre de visiteurs venant d'autres régions, dont de Montréal et de Québec.

En accueillant moins de visiteurs sur le site, ils entendent aussi favoriser la distance physique entre les marcheurs. La direction assure avoir embauché deux fois plus d’employés cette année pour faire respecter les mesures de sécurité.

On a des escouades de nettoyage sur place, c'est de s'assurer que tout soit sécuritaire pour nos employés et pour la clientèle.

Simon Blouin, directeur général de ski et golf Mont-Orford

Pour emprunter la remontée mécanique, la réservation en ligne devient aussi obligatoire cette année afin de mieux appliquer les mesures sanitaires.

La remontée mécanique entourée des couleurs d'automne.

Une réservation est nécessaire pour emprunter la remontée mécanique cet automne.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Un stationnement payant qui fait des mécontents

Pour une première fois cette année, des frais de 10 $ sont exigés pour accéder au stationnement.

Cette alternative à la tarification des sentiers ne fait toutefois pas l'affaire de tous.Une randonneuse rencontrée à l'entrée du site a tout simplement décidé de rebrousser chemin en raison de cette nouvelle tarification. Elle préféra gravir le mont Owl's Head cette fois.

C'est une mauvaise idée que ce soit payant parce que ça diminue l'achalandage

randonneuse

Selon la corporation ski et golf Mont-Orford, ces nouveaux frais permettront notamment de financer l’entretien des sentiers en été. Il faut bien mettre notre véhicule quelque part, si ça amène des fonds, tant mieux, souligne un autre randonneur.

Des commerces redoutent l'affluence de visiteurs

La Flambée des couleurs est une période très occupée pour les commerçants d’Orford et de Magog.

Qu’elle soit causée par le nouveau tarif de stationnement ou par les mesures sanitaires, la diminution de l'achalandage au mont Orford est loin de déplaire aux entreprises de la municipalité.

Autant de monde que l'année passée, ce serait problématique parce qu'on a quand même moins de table qu'à l'habitude et comme il n'y a pas de terrasse parce que la température n’est pas adéquate.

Nathalie Tremblay, propriétaire de la Mie d'Orford

La propriétaire du restaurant La Mie d'Orford craint qu'une trop grande affluence vienne causer de grands problèmes d'organisation en temps de pandémie.

La propriétaire espère un flot de visiteurs modéré, mais continu au cours des prochaines semaines afin de donner un coup de pouce à son entreprise.

D'après le reportage de John Nais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !