•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération OSCAR : la police visite les bars de Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une bouteille de désinfectant pour les mains, sur une table, à côté de lingettes désinfectantes de marque Lysol.

Lucien Simard précise que son établissement respectait les règles sanitaires avant la fermeture.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Félix Morrissette-Beaulieu

De nombreux bars de Québec ont reçu la visite de la police vendredi soir dans le cadre de l'Opération systématisée comportements à risque (OSCAR), qui vise à s'assurer que les mesures sont bien respectées dans les établissements licenciés.

L'opération en était à sa première journée vendredi. Plus de 1000 bars et restaurants du Québec devraient être visités durant la fin de semaine.

Parmi ces établissements, on retrouve le bar Zotti, sur le boulevard de l'Ormière, à Québec.

Environ vers 20 h-20 h 30, [les policiers] sont arrivés, ils se sont lavé les mains. Ils se sont accotés au comptoir, je leur ai demandé de s'asseoir, explique Jessee Lamarre, serveuse dans l'établissement.

Ils nous ont demandé si, des fois, on avait de la misère avec le monde debout, pas debout. J'ai dit non. Quand ils sont arrivés, tout le monde était assis. Ils ont vu qu'on avait nos plexiglas pour les machines à poker ainsi que tous les nettoyants, ajoute l'employée.

La visite, d'une quinzaine de minutes, s'est conclue sans réprimande.

Première expérience concluante

La première journée de l'opération a été bien accueillie, selon la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec. Nous, nos membres, ils nous ont tous contactés aujourd'hui et tout le monde nous a dit que c'était très positif, ajoute Renaud Poulin, PDG de la corporation.

Les membres n'ont rien à redire contre les policiers, ça s'est fait très bien, très courtois. Certains nous ont dit qu'ils auraient aimé que ça débute plus tôt, il y a quelques semaines, aussi.

Certains clients, eux, n'étaient pas du même avis.

Les gens qui sont récalcitrants, qui s'en foutent des lois, qu'on envoie les policiers ou l'armée, ça ne change rien. Je me rappelle à l'école secondaire. Plus il y avait de règles, moins on les respectait, déplore Marc-Olivier Lavoie, un client rencontré vendredi.

Tu vois souvent les serveurs te dire de mettre ton masque donc qu'il y ait plus de policiers, ça peut être une bonne affaire pour plus qu'on prenne ça au sérieux, ajoute une autre cliente, Sabrina Ben Hassounna.

Le nombre de constats d'effraction remis dans le cadre de l'opération Oscar, vendredi, n'a pas été dévoilé.

Avec les informations de Marie-Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !