•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2020

Montage photo du portrait des cinq finalistes.

Isabelle Lapointe, Mathieu Blais, Lyne Richard, Léa-Pascale St-Hilaire et Dominique Lemieux

Photo : Atwood Photographie/M.-C. P./Sylvain Bruneau/Emma-Louise St-Hilaire/Nadia Morin

Radio-Canada

Le jury, composé cette année de Dave Jenniss, Jean-Philippe Baril Guérard et Rima Elkouri, a choisi les cinq finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2020.

Les récits inédits de Mathieu Blais, d'Isabelle Lapointe, de Dominique Lemieux, de Lyne Richard et de Léa-Pascale St-Hilaire ont été choisis parmi près de 950 textes soumis au concours cette année. Le nom de la personne gagnante sera dévoilé le 1er octobre.

La liste des finalistes de langue anglaise (CBC Short Story Prize) a été dévoilée jeudi sur le site de CBC Books.

Voici les finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2020 :

Mathieu Blais pour Il ne se passera plus rien d'autre

Portrait en noir et blanc, extérieur, de l'auteur Mathieu Blais. L'homme porte une barbe fournie et un chapeau. Il regarde la caméra, le front plissé.

Mathieu Blais

Photo : M.-C. P.

Mathieu Blais habite dans le Vieux-Longueuil avec sa conjointe et ses deux enfants. Il partage sa vie entre l'enseignement, les voyages, le bois, l'écriture, la moto et la pêche à la mouche. Romancier et poète, il est titulaire d'un doctorat en études littéraires et enseigne la littérature au Cégep Édouard-Montpetit. À l’hiver 2021, il fera paraître un recueil de nouvelles chez VLB éditeur, Les choses réelles. Ce sera son douzième titre publié.

L’écriture est et sera toujours un engagement, bien que je vois généralement le verre à moitié plein. Je rêve d’immensité aussi, tout le temps. Un peu comme une boussole pointe inlassablement le nord, le mot "liberté" a un sens net pour moi.

Mathieu Blais

Isabelle Lapointe pour Dedé

Elle sourit à la caméra.

L'autrice Isabelle Lapointe

Photo : Atwood photographie

Isabelle Lapointe est née sur la Côte-Nord, dans un parc de roulottes tout alignées. Son premier contact avec les arts, elle l’a eu en passant ses soirées à chanter sur les accords de sa mère. En 2002, elle a déménagé à Québec pour étudier en enseignement. Après avoir exploré la musique avec différents groupes, elle a développé un vif intérêt pour l’écriture. En 2013, elle a lancé l'album Amour fiesta et chats, dont elle a signé les paroles et les mélodies. La même année, elle a remporté le concours d’écriture du Carrefour international de théâtre de Québec. L’an dernier, elle a terminé une maîtrise en arts de la scène à l’Université Laval. Elle habite maintenant Montréal, où elle travaille en éducation tout en menant de front divers projets de chanson, de théâtre et d’écriture.

Je commence toujours par écrire une phrase ou une idée brève. Celle qui me trotte dans la tête pendant que je marche ou pendant que je joue des notes tout croche sur mon clavier ou sur mon ukulélé désaccordé. De là, les fils se tissent, l’idée se développe et un tout se dessine lointainement à l’horizon. Parfois, ça devient une chanson ou un poème. Parfois, ça devient un texte dramatique ou un récit.

Isabelle Lapointe

Dominique Lemieux pour Le bruit des voitures qui passent

Il sourit à la caméra.

L'auteur Dominique Lemieux

Photo : Nadia Morin

Dominique Lemieux a grandi à 30 minutes de Saint-Michel-de-Bellechasse, où il habite. Ce mi-trentenaire père de trois enfants a toujours travaillé dans le milieu du livre. Après avoir occupé le poste de directeur général de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec et de la revue Les libraires pendant près de 10 ans, il est devenu directeur de la Maison de la littérature de Québec, du festival Québec en toutes lettres ainsi que de la programmation culturelle et des programmes de littératie de la Bibliothèque de Québec.

Je me suis toujours défini comme un lecteur. Je lis de tout, souvent avec un crayon entre les doigts. J’aime dialoguer avec les livres, je souligne, griffonne, écris dans les marges, écorne les pages. Toute occasion est saisie : en déplacement vers le boulot sur le traversier entre Québec et Lévis, le soir avant de dormir, le matin au lever, au sommet d’une montagne après une randonnée…

Dominique Lemieux

Lyne Richard pour Que du noir où se perdre

Elle sourit à la caméra.

L'autrice Lyne Richard

Photo : Sylvain Bruneau

Lyne Richard est née et a grandi à Québec, dans le quartier Saint-Sauveur. Poète, nouvelliste et romancière, elle consacre la majeure partie de son temps à la création d’œuvres littéraires et visuelles. Elle a publié neuf recueils de poèmes, deux romans – Le bruit des oranges et Ne dites pas à ma mère que je suis vivant –, un roman pour ados et trois recueils de nouvelles – Il est venu avec des anémones, Hurler sans trop faire de bruit et Les cordes à linge de la Basse-Ville.

J’ai commencé à écrire dans la trentaine, ensevelie sous des tonnes de silences. Je les ai soulevés un à un en prenant le chemin du poème. Puis écrire est devenu essentiel. Je viens de terminer mon dix-septième livre.

Lyne Richard

Léa-Pascale St-Hilaire pour L'île aux Commères

Elle sourit à la caméra.

L'autrice Léa-Pascale St-Hilaire

Photo : Emma-Louise St-Hilaire

Léa-Pascale St-Hilaire a grandi à Sainte-Foy. Son amour des lettres lui vient de loin, sûrement des mots composés par son père dans les cartes de fête. Âgée de 20 ans, presque 21, elle étudie la musique depuis le secondaire. Actuellement, elle termine un programme de trois ans en chant pop et jazz et en sciences humaines au Campus Notre-Dame-de-Foy.

L’amour des lettres s’est d’abord présenté chez moi en une grande hâte, notamment celle de pouvoir modeler, de mon propre crayon, mes premières vraies histoires.

Léa-Pascale St-Hilaire

La gagnante ou le gagnant remportera, en plus de la publication de son texte sur le site de Radio-Canada :

  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.

Vous aussi, vous écrivez? Envoyez-nous vos textes! La période d'inscription pour notre prochain prix, le Prix de la nouvelle Radio-Canada 2020 est en cours se termine le 31 octobre 2020.

Prix de la nouvelle inscrivez-vous maintenant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !