•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle cannebergière voit le jour à Péribonka

Deux canneberges se trouvent dans un champ.

Une fois complétée, la cannebergière produira annuellement 5.4 millions de livres de petits fruits.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Mélissa Paradis

L'une des plus importantes entreprises productrices canadiennes de canneberges, Canneberges Bieler, choisit Péribonka pour poursuivre son expansion. Après avoir commencé à planter ses premiers fruits au printemps, la compagnie continue d'aménager son site qui, à terme, aura une superficie de près de 200 acres.

L'entreprise québécoise récidive donc 15 ans après avoir aménagé une première cannebergière au Lac-Saint-Jean, à Saint-Augustin.

Ce qu'il y a de particulier au Lac-Saint-Jean, c'est qu'on a des terrains qui se prêtent à ça. On a de l'eau qui est de très bonne qualité et on a une très bonne acidité parce que la canneberge, c'est un fruit acide.

Marc Bieler, président de Canneberges Bieler

Pour récolter ses fruits, Canneberges Bieler utilisera l'eau d'une tourbière située à proximité. Cette ressource sera entreposée dans un bassin. De plus en plus, les cannebergières sont aménagées pour être en circuit fermé, explique le chargé de projet, Guillaume Sauvageau. Ce qu'on veut, essentiellement, c'est d'être capable de récupérer l'eau en aval de la ferme et d'être capable de la remonter éventuellement dans un réservoir pour la réutiliser autant que possible , ajoute-t-il.

Une plantation sur sable

Le site, qui se trouve sur la route de Vauvert, a aussi été choisi en raison de son sable. Cette surface permettra d'augmenter la productivité de l'entreprise. La terre noire est un matériau plus asphyxiant pour les plants de canneberges, donc moins souhaitable , explique M. Sauvageau.

Une vaste surface de sable se trouve sous un ciel nuageux.

Contrairement à la plantation de Saint-Augustin, qui repose sur de la terre noire, la nouvelle cannebergière est aménagée sur un site sablonneux.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

En raison des vents, certains propriétaires de chalets et de résidences se trouvant à proximité du site se sont plaints que du sable s'accumulait chez eux. La compagnie assure toutefois que l'endroit sera gazonné une fois les travaux complétés. Canneberges Bieler pourra vendre ses premiers fruits à Ocean Spray en 2022 grâce à des investissements variant entre cinq et six millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !