•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grand nettoyage de la plage à Sainte-Luce : « une action citoyenne »

Plusieurs dizaines de personnes sur la plage avec des seaux.

Des élèves de l'école Saint-Jean de Rimouski ont participé à l'opération de nettoyage.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Dans le cadre de la Mission 100 tonnes, les citoyens de Sainte-Luce étaient invités samedi matin à nettoyer la plage municipale, qui brillait d’ailleurs par sa propreté malgré une saison touristique hors du commun cette année.

Une quinzaine de personnes s’étaient donné rendez-vous au chalet de la plage de Sainte-Luce, samedi matin, pour entamer le grand nettoyage organisé pour une troisième année.

Parmi eux, Louise Côté et Gérald Tapp voulaient redonner à la municipalité en accomplissant cette action citoyenne.

C’est pour le bien-être de tous d’avoir une belle plage propre, juge Mme Côté. C’est pour le plaisir des yeux de tout le monde.

Louise Côté participant au nettoyage de la plage de Sainte-Luce.

Louise Côté, une résidente de Sainte-Luce

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

On s’entend que c’est plus pour le principe, car à Sainte-Luce, il n’y a pas beaucoup de déchets sur la plage, ajoute M. Tapp.

En effet, malgré une saison touristique hors du commun en raison de la pandémie de COVID-19 et de la fermeture des frontières avec les États-Unis et avec les provinces de l’Atlantique, il y avait bien peu de déchets sur la plage.

L'intérieur d'un sceau avec quelques déchets.

Il y avait peu de déchets sur la plage de Sainte-Luce.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

La perspective d’y trouver beaucoup plus de débris cette année inquiétait également Kariane Lavoie, agente de développement et de communication pour la Ville de Sainte-Luce.

On a l'une des plus belles et des plus grandes plages dans le Bas-Saint-Laurent, donc l’importance de la garder propre cet été, ça a été particulier, explique-t-elle.

Kariane Lavoie.

Kariane Lavoie, agente de développement et de communication pour la Ville de Sainte-Luce

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Malgré l’apparence de propreté, certains déchets se cachaient un peu en profondeur sous le sable.

Souvent, ce qu’on voit, ce sont de petits plastiques alors il faut être attentif, souligne Maïté Blanchette-Vézina, mairesse de Sainte-Luce.

C’est un fléau, c’est ce que les poissons prennent pour de la nourriture. Ils ingèrent des microparticules de plastique et c’est ce qu’on nettoie aujourd’hui.

Maïté Blanchette-Vézina, mairesse de Sainte-Luce
Maïté Blanchette-Vézina sur la berge.

Maïté Blanchette-Vézina, la mairesse de Sainte-Luce, a participé à la corvée de nettoyage samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Le groupe de volontaires a aussi pu compter sur l’aide d’une centaine d’élèves des écoles Paul-Hubert et Saint-Jean de Rimouski.

Ces élèves du programme international ont pu s’affairer à nettoyer le côté ouest de la rive.

C’est sûr qu’avec la pandémie, il y a peut-être eu un petit relâchement au niveau de l’environnement, alors c’est important de s’y remettre et de faire attention, explique Caroline Michaud, enseignante à l’école Saint-Jean et coordonnatrice du programme d’enseignement international.

Caroline Michaud près de la plage de Sainte-Luce.

L'enseignante Caroline Michaud participait au nettoyage de la plage avec ses élèves.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Fondée en 2018, la Mission 100 tonnes a pour objectif de retirer 100 tonnes de déchets des cours d’eau de la planète, en commençant par le fleuve Saint-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !