•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre devant une mosquée : un homme accusé

Des cordons de sécurité devant le 65 boulevard Rexdale.

L'incident s'est produit près d'une mosquée, selon l'Organisation musulmane internationale de Toronto.

Photo : CBC/Robert Krbavac

Radio-Canada

Un homme a été accusé du meurtre du gardien bénévole d'une mosquée de l'ouest de Toronto.

Selon les policiers, Mohamed-Aslim Zafis, 58 ans, était assis sur une chaise devant la mosquée lorsqu'il a été poignardé sans raison apparente.

Le suspect se nomme Guilherme Von Neutegem, 34 ans. Il a été arrêté vendredi matin et accusé de meurtre au premier degré.

Il ne semble y avoir aucun motif et il ne semble pas y avoir de relation connue entre l'accusé et la victime pour le moment, mais l'enquête se poursuivra, a déclaré Hank Idsinga du Service de police de Toronto lors d'une conférence de presse, vendredi.

Les policiers avaient suggéré lundi que le même suspect aurait peut-être aussi tué Rampreet Singh, qui dormait sous un viaduc au moment de l'attaque qui lui a coûté la vie. L'incident se serait déroulé le 7 septembre. M. Singh a été poignardé à mort.

Vendredi, M. Idsinga a déclaré qu'il était trop tôt pour faire un lien définitif entre les deux événements.

Les funérailles de M. Zafis ont eu lieu mercredi. Elles ont été diffusées sur les médias sociaux. Des milliers de personnes ont regardé l'événement.

Des centaines de personnes se sont aussi rassemblées à l'endroit où il a été tué pour célébrer sa vie.

M. Zafis a passé des années à faire du bénévolat dans une banque alimentaire locale et a récemment organisé un barbecue au volant pour les enfants, a déclaré mercredi l'imam Ayman Taher à CBC News.

M. Taher a ajouté qu'il venait de discuter des efforts du défunt pour préparer de la nourriture pour une famille syrienne locale qui venait de perdre un enfant.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !