•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un collectif demande une plus grande inclusion des francophones noirs de la Saskatchewan

Deux mains qui se tiennent, une blanche et une noire.

Le groupe, qui s’identifie sous le nom de Collectif Anti-Racisme, ne précise toutefois pas dans la lettre le nombre de personnes derrière l’initiative.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Dans une lettre destinée à de nombreuses organisations et à différents médias, un groupe dénonce ce qu’il considère comme du racisme envers les francophones noirs de la province et demande une plus grande inclusion.

Le groupe, qui s’identifie sous le nom de Collectif Anti-Racisme, ne précise toutefois pas dans la lettre le nombre de personnes derrière l’initiative.

Le collectif réclame notamment que les francophones noirs soient reconnus comme des Canadiens francophones plutôt que des Canadiens-français. Il appelle également à une redéfinition des termes Fransaskois et Fransaskois de souche .

Nous demandons aujourd’hui que soit clarifié à quel moment l’on se réclame Fransaskois de soucheou mieux, que ce terme ne nous soit plus lancé à la figure comme une sorte de classe de francophones de la Saskatchewan , peut-on lire dans la lettre.

Cette dernière témoigne aussi d’une volonté de redéfinir le terme de nouvel arrivant.

Nous rappelons que tous les Noirs ne sont pas forcément nés à l'extérieur du Canada, affirme le collectif. Nous dénonçons que le terme de nouvel arrivant nous colle à la peau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !