•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant Stella’s à l’aéroport de Winnipeg va fermer ses portes

Des bornes d'enregistrements inutilisées dans un aéroport.

Le Stella's de l'aéroport (au fond, à gauche, de l'image) est situé à l'étage des départs et souffre de la baisse de fréquentation.

Photo : Radio-Canada / Sam Samson

Le restaurant Stella’s à l’Aéroport international James Richardson, à Winnipeg, annonce qu’il fermera ses portes le 16 octobre. Il n’est plus rentable en raison de la baisse du nombre de passagers provoquée par la COVID-19.

Le restaurant de la chaîne winnipégoise Stella’s est le seul restaurant situé à l’étage des départs, avant la sécurité, à l’aéroport, depuis 9 ans.

Malheureusement, en raison de la forte baisse du trafic aérien et des perspectives à long terme de la pandémie de COVID-19, c'est avec le cœur très lourd qu’on doit annoncer la décision difficile de fermer le Stella’s de l’aéroport, indique le vice-président de l’entreprise, Rob Del Grosso, dans un communiqué.

Il ajoute que les 36 employés du restaurant ont été informés de la décision et qu’ils pourront postuler dans d’autres restaurants de la chaîne.

Stella's tient à remercier le personnel concerné pour l’excellent service et le dévouement, poursuit le communiqué, qui remercie également les clients.

La perte d’un loyer sera un nouveau coup dur pour l’aéroport.

Au début septembre lors de son AGA, l’Autorité aéroportuaire de Winnipeg (WAA) a indiqué qu’elle prévoyait un déficit de 45 millions de dollars cette année en raison de la pandémie de COVID-19.

Le nombre quotidien de passagers à l'aéroport est passé de plus de 10 000 personnes en 2019 à moins de 900 cette année, a indiqué à ce moment-là le président-directeur général, Barry Rempel.

L’Autorité peine maintenant à s'acquitter des 32 millions de dollars en paiements liés à des emprunts cette année, en plus d'avoir de la difficulté à payer les 7 millions de dollars d'améliorations aux infrastructures qui ne peuvent pas être reportées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !