•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouragan Teddy se dirige vers les provinces de l’Atlantique

Teddy aura des répercussions importantes mardi et mercredi.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Photo satellite de l'ouragan Teddy et d'autres tempêtes tropicales.

L'ouragan Teddy au centre d'une photo prise à 12 h 20 le 18 septembre 2020. On voit aussi sur cette image les restes de la tempête tropicale 22 (à gauche), les restes de l'ouragan Paulette (en haut à droite) et la tempête tropicale Wilfred (en bas à droite).

Photo : Associated Press / NOAA / GOES-16

Radio-Canada

L’ouragan Teddy se dirige vers la Nouvelle-Écosse et aura des répercussions mardi et mercredi sur les provinces du Canada atlantique et la région du golfe du Saint-Laurent, selon le Centre canadien de surveillance des ouragans.

Samedi, Teddy est un ouragan de catégorie 3 en route vers l’est des Bermudes. Les météorologistes prévoient que l’ouragan accélère sa course vers la Nouvelle-Écosse.

Teddy devrait être un ouragan de catégorie 2 au moment d’entrer dans les eaux canadiennes au sud des provinces maritimes, mais balaiera le Canada sous la forme d'une très dangereuse tempête tropicale, d’après un bulletin d'Environnement Canada émis à 9 h, samedi.

Probabilité raisonnable de vents de force ouragan

La plupart des régions du Canada atlantique seront secouées par des vents de force tempête tropicale. Il y a une probabilité raisonnable, selon Environnement Canada, que ceux-ci soient accompagnés de vents de force ouragan.

Des pannes d'électricité sont à redouter, avertit le service météorologique national.

Selon les prévisions de samedi matin, les quantités de pluies les plus importantes devraient arroser le sud des Maritimes et la côte sud de l'île de Terre-Neuve.

Les régions côtières observeront de hautes vagues et un fort ressac pilonnant, en particulier sur la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse et la côte sud de Terre-Neuve.

Il est aussi possible que des ondes de tempête menacent les Îles-de-la-Madeleine, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve.

Le Centre canadien de prévision des ouragans surveille de près l'évolution d’une tempête potentiellement dangereuse et a commencé à émettre des mises à jour régulières sur Teddy, samedi matin.

Vingt-trois tempêtes ont été nommées dans l’océan Atlantique jusqu’à présent. C’est la saison des ouragans la plus active de l’histoire après celle de 2005, qui avait vu 28 tempêtes nommées, dont le dévastateur ouragan Katrina.

Un véhicule endommagé par un large morceau de toiture tombé durant l'ouragan.

L'ouragan Dorian a causé des pannes d'électricité majeures et des dommages matériels importants en Nouvelle-Écosse. On voit un véhicule endommagé, le 8 septembre 2019 à Halifax.

Photo : Reuters / John Morris

Le dernier ouragan a avoir balayé les Maritimes est l’ouragan Dorian le 7 septembre 2019. C’était un ouragan de catégorie 2, rétrogradé en tempête post-tropicale juste avant de toucher terre dans la région d’Halifax.

Dorian avait causé des dégâts notables et environ 80 % de la population de la Nouvelle-Écosse, du jamais vu, avait été privée d’électricité.

Comment se préparer?

En Nouvelle-Écosse, l’Organisation des mesures d’urgence a rappelé aux citoyens de se préparer au passage d’un ouragan ou d’une tempête tropicale, afin de minimiser les risques pour leur sécurité et pour leurs biens.

On demande notamment aux gens d’avoir des réserves d’eau et de nourriture en quantité suffisante pour au moins 72 heures.

À cet effet, le gouvernement provincial propose un guide en français de préparation à une urgence (Nouvelle fenêtre).

L’an dernier, nous avons surmonté l’ouragan Dorian parce que nous avions commencé à nous préparer bien avant l’arrivée de la tempête, et il est maintenant temps de se préparer une fois de plus, a déclaré Chuck Porter, le ministre des Affaires municipales et du Logement en Nouvelle-Écosse. C’est la meilleure chose que nous puissions faire pour nous-mêmes et nos voisins, et tout le monde doit faire sa part.

Avec les informations de Environnement Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !