•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un comité de Winnipeg vote en faveur de l’expansion des rues cyclables et piétonnes

Un cycliste vu de dos emprunte une rue fermée à la circulation automobile par une barricades avec des affiches expliquant les règles et la distanciation sociale.

La promenade Lyndale, dans le quartier de Saint-Boniface, était l'une des rues fermées à la circulation automobile au début de la pandémie afin de permettre la distanciation physique des piétons et des cyclistes.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Murchison

Radio-Canada

Un comité de la Ville de Winnipeg a adopté une proposition pour transformer 15 rues en voies de transport actif pendant les mois de temps clément. Celle-ci doit maintenant obtenir le feu vert du comité exécutif, puis du conseil municipal.

Le comité du renouvellement des infrastructures et des travaux publics de la Ville a approuvé mercredi la proposition du conseiller municipal de Saint-Boniface Mathieu Allard.

Cette proposition prône la fermeture de 15 rues à la circulation automobile de 8 h à 20 h, tous les jours, chaque année à partir de la fin de semaine de la fête de la Reine et jusqu'à l’Action de grâce. Les véhicules pourront tout de même parcourir un pâté de maisons sur les rues fermées.

Pendant les premiers mois de la pandémie de COVID-19, 10 rues de Winnipeg avaient été fermées à la circulation, afin de permettre la distanciation physique des piétons et des cyclistes.

Elles devaient initialement rouvrir à la circulation en mai, mais les conseillers ont voté pour prolonger la fermeture jusqu'en septembre. Elles ont donc rouvert le 7 septembre, mais quatre d’entre elles ferment à nouveau les dimanches et les jours fériés.

Selon M. Allard, les rues cyclables et piétonnes ont été très bien accueillies par la plupart des Winnipégois. Je pense que les Winnipégois ont besoin d’occasion pour faire de l’exercice en toute sécurité et aussi je pense qu’on cherche des façons de rendre plus efficace le transport à Winnipeg.

On a trouvé, je pense, une façon qui coûte très peu à la Ville de Winnipeg pour encourager les gens à se déplacer de façon autre que seul, dans un véhicule, poursuit-il.

Mathieu Allard souriant au soleil avec un vélo entre ses mains.

Le conseiller municipal Mathieu Allard avec sa bicyclette.

Photo : Radio-Canada / Zoé Le Gallic-Massie

Les rues supplémentaires sélectionnées par M. Allard ont pour but de mieux lier le réseau de transport actif à Winnipeg.

Il y a de très beaux liens possibles, résume-t-il. Si le service public et mes collègues me donnent raison, on va avoir construit une section importante du réseau de transport actif à Saint-Boniface, seulement en changeant les réglementations sur comment se déplacent les voitures sur ces rues-là.

La proposition de Mathieu Allard comprend des tronçons de rues qui étaient utilisées comme voies de transport actif pendant la pandémie :

  • la promenade Lyndale, de la rue Cromwell à la rue Gauvin;
  • la rue Scotia, de l’avenue Anderson (à partir de la rue St Cross) à l’avenue Armstrong;
  • le croissant Wellington, du chemin Academy (à partir du croissant Wellington) à la rue Guelph;
  • l’avenue Wolseley, du chemin Raglan à la rue Maryland;
  • la promenade Churchill, de la rue Hay à l’avenue Jubilee;
  • le chemin Egerton, de l’avenue Bank à l’avenue Morier;
  • la promenade Kildonan, de l’avenue Helmsdale au croissant Rossmere, et du croissant Larchdale à la place Irving;
  • la promenade Kilkenny, de l’avenue Burgess à l’avenue Patricia et à la promenade Kings;
  • l’avenue Rover, de la rue Hallet à la rue Stephens;
  • la promenade Vialoux, de la promenade Alcrest à la rue Wexford.

Sa proposition demande également la fermeture au trafic automobile des cinq rues supplémentaires suivantes :

  • deux tronçons de l’avenue Alexander;
  • la rue Youville;
  • l’avenue Rosseau;
  • la rue Ellen;
  • le croissant Glenwood.

Le comité exécutif de Winnipeg se penchera sur la proposition lors de sa prochaine réunion le 21 septembre.

Les fonctionnaires de la Ville doivent aussi livrer un rapport sur les 15 itinéraires proposés en novembre. Ce rapport inclura des commentaires provenant d’un sondage que la Ville de Winnipeg a lancé en août concernant les itinéraires de transport actif.

Avec les informations de Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !