•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CSF se dit à l'écoute des parents au sujet du transport scolaire

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Scott Richmond : Espérer qu'il pleut

Radio-Canada

Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) examinera la situation du transport scolaire à la suite des plaintes de parents et demandera des explications à son fournisseur.

« Je comprends très bien les parents de s'interroger au sujet du transport scolaire », dit d’emblée son directeur général, Michel St-Amant, en réponse à la gronde de certains parents.

Des autobus bondés et des arrêts à des coins de rue où le trafic est élevé sont venus ajouter de l’anxiété à une rentrée déjà marquée par les craintes liées à la pandémie de la COVID-19.

En embauchant une compagnie de transports scolaire, le CSF s’assure qu’elle respecte les directives de santé et de sécurité spécifiées dans le contrat, explique M. St-Amant.

Or, à la lumière des témoignages recueillis, il constate que certains éléments semblent toujours boiteux après cinq jours.

C’est une situation que l’on doit connaître afin de demander des explications à nos fournisseurs, et demander des correctifs.

Michel St-Amant, directeur général, CSF

Un reportage de Marc-Antoine Bélanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !