•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des municipalités de l'UMQ veulent un remboursement des dépenses liées à la COVID-19

L'hôtel de ville d'Amqui

La Ville d'Amqui est membre de l'UMQ.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les membres de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) du Bas-Saint-Laurent interpellent le gouvernement pour le remboursement des dépenses liées à la COVID-19 et le plan de relance économique.

Le maire d'Amqui, Pierre D'Amours, rappelle que les municipalités étaient présentes pour maintenir les services essentiels durant le confinement.

Tout ça a coûté cher et ces dépenses n'étaient pas prévues aux budgets des villes.

Lui, comme d'autres membres de l'UMQ, demande maintenant au gouvernement de rembourser la facture, comme promis.

Ce sont les municipalités qui ont agi, les municipalités qui ont mis en place toutes les mesures de prévention, les directives, les consignes, bref tout ce qui est en lien avec le service aux citoyens, aux citoyennes. C'est les municipalités qui ont déboursé pour cette situation-là.

Pierre D'Amours, maire d'Amqui

L'Union des municipalités du Québec estime que les pertes dans les finances municipales liées à la pandémie se situent entre 787 millions de dollars et 1,4 milliard de dollars.

Aussi, les membres de l'UMQ ont fait le point aussi sur les priorités pour la relance économique.

Il y a notamment l’atteinte de l’autonomie locale pour les secteurs de l’alimentation, de l’énergie et des biens manufacturiers. Pour eux, il serait essentiel par exemple d'implanter de nouveaux parcs éoliens.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, souligne également l'importance de finaliser le déploiement du réseau Internet qui est déficient dans de nombreux endroits.

La pandémie a fait en sorte qu'une grande proportion de travailleurs ont découvert le télétravail. Cette nouvelle façon de faire est, selon le maire Landry, un atout majeur pour les petites municipalités qui peuvent profiter de nouveaux résidents qui choisissent le télétravail.

L'affiche de l'aéroport et ses bâtiments

L'aéroport régional de Mont-Joli

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Il y a aussi l’aspect des transports qui est essentiel aux yeux du maire de Rimouski, Marc Parent.

On est extrêmement pénalisés au Bas-Saint-Laurent–Gaspésie dans le domaine du transport que ce soit le transport aérien ou le transport routier.

Marc Parent, maire de Rimouski

Le maire d’Amqui demande aussi que le gouvernement rembourse les frais supplémentaires pour les travaux municipaux engendrés par la pandémie.

Il souligne que les entrepreneurs qui répondent aux appels d’offres chargent maintenant beaucoup plus cher pour faire un travail. Toute la protection requise pour la sécurité sur les chantiers évidemment ça amène des coûts supplémentaires du côté de la municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !