•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raptors : une campagne de séduction pour inciter Fred VanVleet à rester

Un autocollant à l'effigie d'un joueur de basketball.

Ryan Pimenta a créé un autocollant à l'effigie de Fred VanVleet pour l'inciter à prolonger son contrat à Toronto.

Photo : Gracieuseté de Ryan Pimenta

Après avoir pris part à la campagne Ka-wine and Dine pour inciter le jouer étoile Kawhi Leonard à prolonger son contrat avec les Raptors de Toronto l'an dernier, des restaurateurs de la Ville Reine tentent à nouveau la manœuvre, cette fois pour convaincre le meneur de jeu Fred VanVleet de rester avec l'équipe.

L'organisation des Raptors n'a rien à voir avec cette initiative qui, une fois de plus, est le fruit de l'amour de ses partisans.

Ryan Pimenta a eu l'idée de créer un autocollant lors d'une soirée avec ses amis. Ils ont abordé la situation contractuelle du petit meneur natif de Rockford en Illinois et ont convenu de faire quelque chose pour le convaincre qu'il n'y a pas de meilleur marché pour lui ailleurs qu'à Toronto.

Ce n'est pas Kawhi, ce n'est pas ce grand joueur qui va transporter l'équipe à lui seul, mais il est tout de même essentiel aux succès de l'équipe, considère celui qui est partisan des Raptors depuis le début des années 2000.

VanVleet pourrait gagner l'autonomie complète cet automne s'il ne signe pas une prolongation de contrat avec Toronto d'ici là. Le contrat de deux ans et 18 millions de dollars qu'il a entamé en 2018 vient à terme.

La date de l'ouverture du marché des joueurs autonomes n'a pas encore été fixée en raison des délais occasionnés par la pandémie, mais plusieurs équipes seraient déjà prêtes à lui faire un pont d'or.

Il n'a pas besoin de notre aide pour se payer une soirée au restaurant. Il en a les moyens, mais cette initiative, c'est plus pour lui montrer à quel point les Torontois l'apprécient, soutient M. Pimenta.

Les joueurs comme lui, Kyle Lowry et OG Anunoby représentent bien cette équipe. Ils nous font honneur.

Un joueur de basketball est coincé entre deux adversaires.

Fred VanVleet s'est révélé à la planète basketball lors des séries 2019.

Photo : Associated Press / Mark J. Terrill

La campagne de séduction s'inspire directement de celle qui a rallié les restaurateurs et les commerçants torontois à demander le retour de Kawhi Leonard à Toronto l'été dernier en lui offrant des boissons et des repas gratuits.

C'est de là que ça vient, et ce qu'il y a de drôle dans tout ça, c'est que lorsque nous discutions entre amis ce soir-là, un de nous avait cet autocollant de Kawhi Leonard au-dessus de l'épaule!

À l'époque, une pétition avait aussi été lancée par le maire de Toronto, John Tory, et le Superfan des Raptors, Nav Bhatia, mais Leonard avait finalement opté pour un contrat avec une équipe de son patelin, les Clippers de Los Angeles.

Par amour pour les Raptors

Une autocollant dans une fenêtre figurant le visage d'un homme avec l'inscription « VanVleet and Eat », signifiant que le joueur Fred VanVleet des Raptors pourrait y manger gratuitement s'il prolonge son contrat à Toronto.

Jeff Regular et sa femme, chef Nuit, se sont engagés à nourrir Fred VanVleet et les membres de sa famille gratuitement s'il reste à Toronto.

Photo : Gracieuseté de Jeff Regular

M. Pimenta a imprimé 150 autocollants à l'effigie de Fred VanVleet. Il compte les distribuer aux restaurateurs qui voudront bien les prendre et les afficher dans leur vitrine.

Jeudi, je me suis promené sur la rue Queen Ouest (au centre-ville de Toronto) et j'ai dû en donner au moins 75, raconte-t-il. Je croyais que les gens seraient réticents parce que Kawhi était beaucoup plus connu, mais non, pas du tout!

Ryan et son ami Allan Tam, tous deux co-propriétaires des camions de cuisine de rue Me.n.u Food Truck, pensaient vendre ces autocollants au départ, mais ils se sont ravisés. Ils les distribueront gratuitement par amour pour les Raptors.

Leurs amis dans le milieu de la restauration se sont pour la plupart dits preneurs. C'est le cas de Jeff et Nuit Regular, le couple derrière le restaurant Pai, inspiré d'une ville du nord de la Thaïlande, à Toronto.

On a toujours été de grands fans des Raptors. Nous les adorons, lance la cheffe Nuit. D'ordinaire, on travaille très tard, mais quand on rentre à la maison après une journée de travail de 16 heures, on prend souvent la peine de se passer les matchs des Raptors avant d'aller dormir.

Quand l'un de nos amis nous a lancé l'idée de mettre cet autocollant dans notre vitrine, on ne pouvait pas dire non, soutient Jeff, son mari, qui avait aussi déniché un autocollant à l'effigie de Kawhi Leonard l'an dernier.

L'histoire d'amour entre le couple et les Raptors a pris naissance le jour de la création de l'équipe torontoise.

Jeff était bénévole pour l'organisation à sa première année d'existence, en 1995. Il aidait à animer la foule pendant les arrêts de jeu depuis le centre du terrain au SkyDome – aujourd'hui appelé le Centre Rogers.

En octobre 2019, les deux partisans des Raptors avaient aussi fait le voyage jusqu'au Japon pour y voir l'équipe jouer contre les Rockets de Houston. Puis, en février dernier, la cheffe Nuit a même eu l'opportunité de nourrir certains joueurs après une séance d'entraînement au centre athlétique OVO, dans l'ouest de Toronto.

À ce jour, elle n'a toutefois pas encore servi une assiette à Fred VanVleet. Celui-ci figure tout de même dans la vitrine de son restaurant. Cela dit, son mari et elle ont déjà reçu d'autres joueurs des Raptors comme Marc Gasol et Jonas Valančiūnas.

J'ai rencontré Fred dans le cadre d'un événement l'an dernier et j'ai pu lancer quelques ballons et discuter avec lui. J'étais si heureuse! J'ai senti la passion et l'amour qu'il a pour le basketball et les Raptors. Tout ce qu'on demande, c'est de lui rendre la pareille!

Au final, on fait ça que pour l'amour du basketball. On a reçu beaucoup de célébrités et personne ne nous rend gagas comme un joueur des Raptors. Même le 10e joueur de l'équipe, on l'adore! renchérit son mari, Jeff Regular.

On en a que pour les Raptors. On ne fait pas ça pour la publicité. C'est simple, on est en amour avec le basketball!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !