•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une éclaircie pour le secteur albertain des hautes technologies

Une image montrant une silhouette de profil accompagnée de la représentation d'un cerveau et d'équations mathématiques complexes.

L’ industrie de la haute technologie comprend environ 4600 entreprises en Alberta.

Photo : iStock

Le gouvernement de l'Alberta entend soutenir le secteur des hautes technologies de la province en consacrant 9 millions de dollars de son plan de relance à l’Alberta Machine Intelligence Institute(Amii).

Ce financement intervient après le dépôt d’un rapport très attendu par les entreprises du secteur. L’Innovation Capital Working Group comporte les recommandations d’un groupe d'experts sur la façon de venir en aide et développer le secteur.

L'Alberta Machine Intelligence Institute de l'Université de l'Alberta est parmi les cinq meilleurs au monde concernant la recherche en intelligence artificielle, déclare Demetrios Nicolaides, ministre de l'Enseignement supérieur.

De cette somme, 4 millions de dollars proviennent de l'agence Alberta Innovates, qui a pour but d’aider les entreprises du secteur. Les 5 autres millions de dollars proviennent de l'initiative Technology Innovation and Emissions Reduction, qui aura pour mission d’aider les entreprises énergétiques et agricoles à utiliser l'intelligence artificielle pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Amii existe en grande partie grâce aux investissements du gouvernement de l'Alberta, selon son pdg, Cam Linke.

Grâce à un financement renouvelé, nous sommes en mesure de poursuivre notre trajectoire de longue date dans l'IA pour accélérer son utilisation par l'industrie, mais aussi la création d'emplois, confie-t-il.

Avec cette annonce, le gouvernement affirme vouloir redonner une place importante à la technologie de pointe, qui est la troisième industrie en importance de la province.

De nombreuses entreprises étaient en colère, lorsque le gouvernement conservateur a décidé, l'année dernière, de supprimer les programmes de crédit d'impôt censé stimuler les investissements dans le secteur des hautes technologies.

Ce programme permettait le remboursement de 25 % des salaires et des primes du personnel payés par les entreprises du secteur.

Le ministre Doug Schweitzer chargé, de la relance économique de la province depuis seulement trois semaines, estime qu'il est temps d'aider les entreprises à intégrer les technologies avancées dans leurs fonctionnements. 

Un secteur à la traîne en Alberta

Ces investissements sont bienvenus puisque le gouvernement albertain avait annulé plusieurs programmes et crédits d'impôt implantés par le gouvernement de Rachel Notley. 

Comparativement aux autres provinces comme la Colombie-Britannique ou le Québec où le soutien gouvernemental pour les technologies de pointe est important, le secteur reste un peu à la traîne en Alberta.

Mais selon le ministre de l'Emploi, de l'Économie et de l'Innovation, Doug Schweitzer la province est maintenant bien engagée dans la course .

« Ce n'est que le début, car plusieurs annonces sont encore à venir. Nous allons veiller à donner toutes les ressources possibles », explique-t-il.

Le gouvernement est ici pour s'assurer que l'Alberta attire des entreprises technologiques et innovantes à forte croissance qui diversifieront notre économie et créeront des emplois pour aujourd'hui et pour l'avenir, ajoute-t-il.

L'investissement des entreprises dans les technologies avancées attendra près de 7 milliards 500 millions de dollars en 2022 rien que pour Calgary d’après le rapport ’Innovation Capital Working Group.

Le secteur des hautes technologies inclut environ 4600 entreprises et a généré environ 15 milliards de dollars de revenus annuels en 2016, selon la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !