•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'application canadienne Alerte COVID est maintenant active au Nouveau-Brunswick

Un message sur un téléphone portable  indique « Pas encore de signalement dans votre région ».

L'application Alerte COVID, mise à la disposition des provinces par le gouvernement fédéral, est maintenant utilisable au Nouveau-Brunswick

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Les Néo-Brunswickois qui souhaitent être alertés s’ils ont pu être exposés à la COVID-19 peuvent maintenant utiliser l’application Alerte COVID du gouvernement fédéral, annoncent vendredi les premiers ministres Justin Trudeau et Blaine Higgs.

L’application envoie une notification à son utilisateur s'il s’est trouvé à moins de deux mètres de distance, et pendant au moins 15 minutes, d’un autre utilisateur atteint de la COVID-19.

Lorsqu'une personne est déclarée positive à la COVID-19, les responsables de la santé publique lui fournissent un code à saisir dans l'application, qui déclenche alors une alerte d'exposition pour tous les téléphones avec lesquels elle a été en contact au cours des 14 derniers jours.

La notification indique aux utilisateurs qu'ils ont peut-être été exposés à la COVID-19 et leur donne des renseignements sur la manière de se faire tester.

Tous les aspects du programme sont gratuits et volontaires, du téléchargement de l'application à la saisie d'un code de test positif. Le code lui-même expire dans les 24 heures.

Des données protégées, selon les autorités

Des mesures rigoureuses sont incluses dans l’application pour protéger les données qu'elle recueille, selon le gouvernement. L’application, explique Ottawa, ne suit pas l'emplacement de l’utilisateur et ne recueille aucune information permettant de l'identifier.

Le commissaire à la protection de la vie privée du Canada a été consulté durant le développement de l’application et il recommande aux Canadiens de l’utiliser, ajoute le gouvernement.

Des doutes sur son efficacité

Plus de 2,5 millions de Canadiens ont téléchargé l'application depuis qu'elle a été lancée. Mais en date du 17 septembre seules 275 personnes y ont signalé leur diagnostic positif à la COVID-19.

Or, le succès d’une telle application dépend directement du nombre de personnes qui l’utilisent. Selon les estimations du gouvernement du Québec, qui a décidé de ne pas mettre en œuvre l’utilisation de l'application, un seuil de participation de 60 % à 80 % est nécessaire pour qu'elle soit efficace.

À l'heure actuelle, Alerte COVID est active dans quatre provinces seulement, soit au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario et en Saskatchewan. Le gouvernement fédéral ajoute qu’il continue de travailler avec les autres provinces et territoires pour obtenir leur participation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !