•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les urgences débordent à Gatineau et un taux d'occupation élevé à Ottawa

Photo d'infirmiers en mouvement poussant une civière dans un couloir.

L'entrée à l'urgence d'un hôpital. (archives)

Photo : Getty Images / vm

Radio-Canada

Le taux d’occupation des urgences des hôpitaux de Gatineau est à la hausse et le réseau est « fragile », admet le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.

À 10 h vendredi, l’Hôpital de Hull affichait un taux d’occupation à l’urgence de 132 % et l’Hôpital de Gatineau 125 %.

On est toujours très très très vigilant, mais c'est vrai, le système est fragile, a admis la PDG-adjointe du CISSS de l’Outaouais France Dumont, en entrevue à l’émission Les matins d’ici.

Oui on a des hausses dans les urgences, c'est connu. Tous nos médecins et tous nos professionnels sont à l'oeuvre pour dénouer au jour le jour, minute à la minute les cas, la congestion qu’il y a dans nos unités.

France Dumont, PDG adjointe du CISSS de l'Outaouais

Alors que plusieurs craignent l’arrivée d’une deuxième vague de COVID-19, le CISSS de l'Outaouais se dit tout de même prêt. Nous n’avons pas lâché depuis la première vague , a soutenu Mme Dumont. Évidemment toutes les mesures que nous avions déjà mises en place pour la première vague ont été maintenues et ont été renforcées.

Par ailleurs, même si plus de 400 postes sont toujours à pourvoir au sein de l’organisation, la PDG adjointe se réjouit de constater que plus d’embauche que de départs a eu lieu cette année. Nous avons des stratégies locales qui ne peuvent pas donner des résultats demain matin, mais qui, on le souhaite, donne des résultats dans quelques mois, dans un an , conclut-elle.

Taux d'occupation élevé à Ottawa

À Ottawa, les taux d’occupation sont aussi élevés. Au campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa, le taux d'occupation était de 101,3 % jeudi et de 95,7 % au campus Général.

À l'Hôpital Montfort, la situation aux urgences semble mieux se porter. À 11 h vendredi, le temps approximatif d'attente à l'urgence n'était que de deux heures.

Au moment d'écrire ces lignes, 18 patients attendaient pour voir un médecin aux urgences du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) et le temps d'attente était de maximum 2 heures 15.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !