•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des circuits sécuritaires pour se rendre à l'école à vélo

Des élèves à vélo accompagnés d’adultes sur une piste cyclable.

Cette semaine, des élèves de l’école élémentaire Brooklands School ont parcouru une partie de l’itinéraire cyclable autour de leur établissement.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Ventura

Radio-Canada

Pandémie oblige, l’organisme Winnipeg Trails veut aider les enfants à se rendre à l’école à vélo cette année. Il propose, pour ce faire, des circuits cyclables sécuritaires dans le voisinage des écoles, dans le cadre d'un projet baptisé School Loops.

En collaboration avec des écoles, des bénévoles et des enfants, l'association Winnipeg Trails a élaboré 30 pistes cyclables ainsi que des cartes qui illustrent chaque circuit. Les panneaux de sept de ces circuits ont déjà été installés autour de certains établissements.

Selon le directeur de Winnipeg Trails, Anders Swanson, ces panneaux permettent d’officialiser des itinéraires couramment utilisés par les cyclistes.

Anders Swanson affirme que les jeunes ont dû abandonner un grand nombre de leurs activités physiques habituelles pendant la pandémie de COVID-19. Or, souligne-t-il, [les enfants] doivent bouger pour pouvoir apprendre .

C’était vrai avant la pandémie, c’est devenu extrêmement important maintenant, ajoute-t-il.

Mardi, un groupe d’élèves de l’école élémentaire Brooklands School a parcouru une partie de l’itinéraire cyclable autour de leur établissement. Ce trajet nommé Red Firefly Loop mène aussi à deux autres écoles.

J’adore ce trajet parce qu'on peut rouler avec nos amis. C’était la meilleure randonnée à vélo de ma vie, a affirmé Annabelle, une élève de 3e année.

Des panneaux de sentiers-Winnipeg sur une table.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les panneaux illustrant les circuits ont des textes en anglais, en ojibwé, en cri, en dakota et en français.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Ventura

Le directeur de l’école Brooklands School, Rex Ferguson-Baird, affirme que les parents expriment beaucoup d'inquiétude au sujet du transport scolaire cette année, en raison de la pandémie.

D’après lui, le fait de soutenir le transport actif permet d’offrir à ses élèves la liberté et la sécurité dont ils ont besoin en ce moment.

Être actif et aller à l’école à vélo est une solution qui a l'avantage d'être sécuritaire, explique-t-il.

Les parents seront aussi rassurés par l'existence des circuits. Il y a une destination, un trajet, un sentier. Je sais où mes enfants iront , dit l'un d'entre eux.

Les cartes des trajets School Loops seront bientôt accessibles sur une application interactive qui sera lancée par Winnipeg Trails.

Cependant, l’association souligne que la meilleure façon pour les enfants de trouver leur itinéraire est de se promener dans leur quartier et de chercher les panneaux, qui comprennent des textes en langue anglaise, ojibwée, cri, dakota ainsi qu'en français.

Anders Swanson debout près d’un des panneaux autour de Brooklands School.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le directeur de l’association Winnipeg Trails, Anders Swanson.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Ventura

M. Swanson note que l’inclusion des langues autochtones sur ces panneaux fait partie du mandat de réconciliation avec les peuples autochtones que se donne l’association.

Il espère que le projet pourra par la suite relier toutes les écoles de Winnipeg dans un grand circuit. Nous avons plus que jamais besoin d’un tel trajet. Les sentiers ne sont pas parfaits, mais c'est un point de départ, dit-il.

Avec des informations de Jonathan Ventura

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !