•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école francophone de Kamloops aura des locaux permanents

La directrice de l'école Collines D'or, à Kamloops, Lise Bilodeau, et ses élèves posent debout devant un bus scolaire jaune.

Le bâtiment comprend quatre salles de classe, une salle pour le personnel, un bureau administratif et une salle d’activités.

Photo : Courtosie Lise Bilodeau

Radio-Canada

Grâce à un investissement de 2 millions de dollars du gouvernement de la Colombie-Britannique, le Conseil scolaire francophone (CSF) fait l’achat de locaux pour abriter son école Collines-d’Or, située à Kamloops.

L'endroit est suffisamment grand pour permettre un agrandissement futur, afin de répondre aux besoins des élèves de la communauté francophone de la maternelle à la 12e année, indique le CSF dans un communiqué.

L’an dernier, 87 élèves étaient inscrits de la maternelle à la 8e année. Or, l’établissement actuel, loué à court terme au Kamloops-Thompson Board of Education, a une capacité d’accueil de 88 élèves.

Nous sommes très heureux de cette annonce, car elle contribuera à la réalisation de la mission du CSF en stabilisant l’accès à l’éducation francophone pour les élèves de Kamloops, écrit la présidente du conseil d’administration du CSF, Marie-Pierre Lavoie.

Quand on a une école permanente, on sait qu'on est là [pour de bon]. Quand on loue des locaux à un conseil scolaire anglophone, et ça se passe dans plusieurs autres communautés chez nous, on est à la merci des baux, on est à la merci de ce que le conseil scolaire anglophone veut bien nous louer. Et on n'aura plus la crainte que le conseil scolaire anglophone (veuille) reprendre ces locaux-là.

Marie-Pierre Lavoie, présidente du CA du CSF

Le CSF souligne la collaboration avec le ministère de l'Éducation et le conseil scolaire de Kamloops-Thompson qui a permis de mener à bien cet achat.

Ce qu'on cherche, c'est toujours une permanence pour que les parents, les élèves ne soient pas vulnérables aux décisions puis aux besoins des conseils scolaires anglophones.

Marie-Pierre Lavoie, présidente du CA du CSF

Cette année, le gouvernement a accordé au CSF la somme de 11,5 millions de dollars pour acquérir certains biens fonciers du conseil scolaire Okanagan-Skaha, dont l’École Entre-lacs, une école francophone située à Penticton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !