•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 500 élèves testés à l’école secondaire Jean-de-Brébeuf

Le dépistage a débuté par les cinquièmes secondaires.

Le dépistage a débuté par les cinquièmes secondaires.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Félix Morrissette-Beaulieu

Un dépistage massif est en cours dans une deuxième école de Limoilou en raison de cas positifs de COVID-19. Plus de 500 élèves subiront un test de dépistage au cours des prochains jours à l’école secondaire Jean-de-Brébeuf.

La santé publique souhaite faire subir un test de dépistage à tous les élèves de l’école après l'apparition de plusieurs cas positifs. Le nombre exact de cas n'est toutefois pas spécifié dans une lettre affichée sur les portes de l’école.

Bien que le CIUSSS de la Capitale-Nationale qualifie de « faible » le risque de transmission, il recommande un dépistage de l’ensemble des élèves de l’école dans le but de mieux évaluer la situation.

Depuis quelques jours, 150 élèves provenant de 5 classes ont été placés en isolement par mesure de prévention.

Vendredi, 300 élèves de 4e et 5e secondaires subiront un test dans les locaux de la bibliothèque. Après le congé pédagogique, mardi, 230 élèves de 1re et 2e secondaires seront aussi testés.

Les derniers élèves retirés en isolement étaient des élèves de cinquième secondaire. On a décidé de commencer par les plus vieux, précise la directrice de l’école, Natalie Bonenfant.

Depuis quelques jours, 150 élèves provenant de cinq classes ont été placés en isolement par mesure de prévention.

Le dépistage a commencé aux alentours de 9 h 30 vendredi.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Tous les élèves ont été avertis hier après-midi, donc ils savent le déroulement. On a fait un plan pour diriger les élèves. On ira chercher les élèves en classe, dont plusieurs étudient dans d’autres pavillons, ajoute Mme Bonenfant.

Inquiétudes

La directrice concède qu’il y avait une certaine inquiétude après l’apparition d’un premier cas dans l'école. Face à tout ça, les élèves collaborent bien. Parfois, on va en avoir des un peu plus anxieux, puis des parents aussi, c’est comme dans la société, explique la directrice.

J’ai peur de l’avoir parce que j’ai des membres de ma famille qui [sont] à risque, raconte une élève rencontrée vendredi matin.

J’ai été un peu étonné qu’ils fassent un dépistage massif. Je considère que c’est un peu la panique avec tout ça. J’ai envie de faire confiance et de dire que, s’ils font ça, c’est qu’ils ont raison de le faire, ajoute un parent.

Les étudiants qui ont subi un test de dépistage avant celui de l'école devront repasser un test, souligne le CIUSSS.

Le devant de l’école Jean-de-Brébeuf et son affiche, à Québec.

L’École Jean-de-Brébeuf est située dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou et accueille 615 élèves.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

La santé publique explique que les professeurs pourront se faire tester s'ils le désirent, mais qu'ils ne sont pas prioritaires.

Avec la collaboration de Hadi Hassin et Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !