•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit aux États-Unis dès dimanche

Un homme ouvre l'application Tik Tok sur son téléphone.

L'application américaine est soupçonnée par Washington de pouvoir être utilisée par les renseignements chinois, ce que l'entreprise a toujours fermement nié.

Photo : Associated Press / Anjum Naveed

Radio-Canada

Les Américains ne pourront plus télécharger les applications chinoises TikTok et WeChat à partir de dimanche, a décrété vendredi le département du Commerce.

Le Parti communiste chinois a prouvé qu'il a les moyens et les raisons pour utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis, indique-t-il dans un communiqué.

Sous l'impulsion du président, nous prenons des mesures importantes pour combattre la collecte malicieuse de données personnelles de citoyens américains par la Chine.

Wilbur Ross, secrétaire au Commerce des États-Unis

Le blocage de TikTok, qui compterait 100 millions d'utilisateurs aux États-Unis, pourrait toutefois être levé si son propriétaire, ByteDance, concluait une transaction concernant ses activités américaines d'ici un peu moins de deux mois.

Le TikTok de base restera intact jusqu'au 12 novembre. S'il n'y a pas d'accord avant le 12 novembre, [...] TikTok sera [fermé], a déclaré le secrétaire Ross en entrevue à la chaîne Fox Business.

En ce qui concerne TikTok, le seul véritable changement à compter de dimanche soir sera qu'on n'aura pas accès aux améliorations de l'application, aux mises à jour ou à la maintenance.

Wilbur Ross, secrétaire au commerce, sur la chaîne Fox Business

L'application, qui permet de filmer de courtes vidéos, a été propulsée il y a quelques semaines au cœur du conflit politique et commercial qui oppose Washington et Pékin.

Le président Donald Trump l'accuse, sans avoir présenté de preuves, d'espionnage pour le compte de la Chine, ce que ByteDance a toujours fermement nié.

Début août, il avait signé un décret donnant à ByteDance jusqu'au 20 septembre pour céder les activités de TikTok sur le sol américain à une entreprise américaine. Mais, à deux jours de l'échéance, les négociations n'ont toujours pas abouti.

ByteDance est actuellement en discussion avec Oracle pour former une nouvelle société, Tik Tok Global, qui pourrait être inscrite en bourse, mais toute restructuration est sujette à l'approbation de la Maison-Blanche.

Le décret du département du Commerce est encore plus sévère concernant WeChat, puisque l'application sera tout bonnement interdite.

L'application du géant chinois Tencent, qui offre notamment des services de messagerie et de paiement à distance, est omniprésente dans la vie des Chinois et serait aussi utilisée par près de 20 millions d'Américains.

Les compagnies américaines pourront cependant continuer à avoir recours à WeChat à l'extérieur des États-Unis, ce qui constitue un soulagement pour des géants comme Walmart et Starbucks, qui l'utilisent en Chine.

Avec les informations de Reuters, Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !