•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'éclosion de COVID-19 dans la résidence West End Villa s'aggrave

Affiche bleue devant la résidence.

La maison de soins de longue durée, West End Villa, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

L'éclosion de COVID-19 la plus grave dans un foyer de soins de longue durée que la ville d'Ottawa ait connue depuis des mois s'aggrave.

Quarante-sept résidents de West End Villa ont été déclarés positifs à la COVID-19, selon Extendicare qui gère l'établissement. Trente-deux sont considérés comme des cas actifs, quatre se sont rétablis et trois sont hospitalisés.

Huit résidents sont décédés.

Dix-neuf autres membres du personnel ont été déclarés positifs, dont 15 sont des cas actifs et actuellement en isolement à domicile.

Une résidente d'Ottawa dont le conjoint est dans cet établissement dit qu'elle craint maintenant que ce qui s'est passé dans certains foyers de soins de longue durée au printemps dernier ne se répète.

Un résident avec un traumatisme crânien déclaré positif

Shawn Hill, 45 ans, a subi un traumatisme crânien été 2018, il est désormais à West End Villa.

Sa partenaire de longue date, Melissa Acheson, a déclaré dans une entrevue à CBC qu'elle avait découvert lundi qu'il avait été déclaré positif à la COVID-19.

Les trois membres de la famille sont assis sur un banc.

Shawn Hill, Melissa Acheson et leur fils, Levi, sont assis dans le hall de la résidence West End Villa sur cette photo de novembre 2019. M. Hill a vécu dans la maison de soins de longue durée en attendant une place dans un établissement spécialisé pour personnes avec lésions cérébrales traumatiques.

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard

Ça a été gros choc au début, a déclaré Mme Acheson.J'en été arrivée à un point où j'avais l'impression que le virus était en train de disparaître, que les choses se rouvraient, que les enfants retournaient à l'école, que tout allait bien se passer.

Bien que reconnaissante des soins que son conjoint reçoit, elle se dit frustrée par le manque de communication de la part de l'établissement.

Selon Mme Acheson, le personnel de la résidence a dit aux membres de la famille des résidents, lors d'un récent appel Zoom, qu'ils recevraient des mises à jour quotidiennes sur l’état des résidents déclarés positifs. Ce qui ne s'est toujours pas produit.

Je n'en ai pas eu du tout. Je reconnais que c'est une période vraiment stressante, et je comprends, a-t-elle déclaré. Mais, j'aimerai seulement qu'il y ait une meilleure communication.

Mme Acheson dit ne pas savoir comment son conjoint a contracté le COVID-19, car il n'a pas reçu de visites d'un membre de sa famille depuis que les restrictions sont entrées en vigueur en mars.

M. Hill partage une chambre avec un autre résident et partage une salle de bain avec deux autres résidents d'une pièce voisine. Il ne sait pas non plus si l'un de ces résidents a été déclaré positif à la COVID-19.

Nos procédures d'épidémie suivent strictement les directives

Extendicare, qui gère la résidence, a refusé une demande d'entrevue de CBC.

Dans une déclaration envoyée par courriel, l'administratrice de l'établissement, Kelly Keeler, a écrit : la protection des personnes sous nos soins est la partie la plus importante de notre action et nous prenons notre responsabilité à leur égard très au sérieux. Nos procédures en cas d'éclosions suivent strictement les directives de la santé publique, y compris nos pratiques de prévention et de contrôle des infections.

Les fenêtres de l'édifice entouré d'arbres feuillus.

La résidence de soins de longue durée, West End Villa à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Selon les informations partagées par courriel, une fois qu'une éclosion est déclarée, le personnel travaille en considérant que chaque résident est atteint de la COVID-19, jusqu'à l'obtention des résultats des tests.

Nous avons mené plusieurs séries de tests de surveillance parmi les résidents et le personnel pour nous assurer que nous savons où se trouve le virus dans la résidence, conclut Mme Keeler par courriel.

Dans une déclaration envoyée par courriel, un porte-parole du ministère des Soins de longue durée a déclaré que des responsables de Santé publique Ottawa (SPO) effectuent des visites quotidiennes sur place et conseillent de protéger les résidents qui attendent les résultats des tests ou qui ont été identifiés comme des contacts à haut risque.

Le communiqué indique également que le foyer n'a signalé aucune pénurie critique d'équipement de protection et qu'il résout les problèmes de dotation en personnel en faisant appel à des infirmières praticiennes, des services paramédicaux et du personnel temporaire.

Avec les informations de Hillary Johnstone de CBC

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !