•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chauffard de Montréal-Nord accusé de voies de fait armées et de délit de fuite

Marco Bernier est aussi accusé de conduite dangereuse; la drogue pourrait être en cause.

Une voiture endommagée, entourée d'un périmètre de sécurité.

En tout, neuf personnes ont été blessées par le chauffard de Montréal-Nord, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada

De graves accusations ont été déposées jeudi à la Cour du Québec contre l'automobiliste qui a fauché la veille neuf piétons dans le nord de Montréal.

Marco Bernier est notamment accusé de conduite dangereuse, de voies de fait armées et de délit de fuite.

D'autres chefs pourraient également être déposés dans les prochaines semaines contre l'homme de 38 ans, qui a subi un test de dépistage après son arrestation.

Un échantillon de sang révélera s'il était sous l'influence de stupéfiants mercredi, lorsque son geste a mis en émoi tout l'arrondissement de Montréal-Nord. Car les policiers ont des motifs de croire que [l'accusé] a eu des problèmes de santé à ce moment-là, a expliqué son avocate Anna Ouahnich jeudi, après la comparution.

En fonction des résultats, Marco Bernier pourrait faire face à une accusation supplémentaire de conduite avec facultés affaiblies par la drogue, a fait savoir Manuel Couture, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Deux enfants parmi les blessés

Les neuf personnes qui ont été heurtées par le chauffard mercredi ont subi des blessures légères à graves, mais on ne craint pas pour leur vie. Les victimes sont âgées de cinq mois à 71 ans.

Les événements se sont déroulés pendant l'heure du midi. L'homme aurait alors happé une première personne, à l'angle des rues Langelier et Dijon, avant de prendre la fuite dans la rue Dijon, où il aurait dévié de sa trajectoire pour faucher huit personnes – six adultes et deux enfants – qui se trouvaient sur le trottoir.

L'automobiliste se serait ensuite dirigé vers la rue Rolland, où il aurait tenté de prendre la fuite à pied, mais des témoins l'auraient retenu jusqu'à l'arrivée des policiers, qui ont procédé à son arrestation à cet endroit.

L'individu, qui n'avait aucune blessure physique, selon l'agent Couture, a été transporté à l'hôpital et il a reçu son congé jeudi, à temps pour sa comparution devant le tribunal.

Il sera de retour en cour vendredi, après une autre nuit en détention.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.