•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau timbre rend hommage à un médecin visionnaire du Manitoba

Un timbre avec un homme en noir et blanc sur fond de globules rouges et de nourrisson.

Le nouveau timbre montrant le Dr Bruce Chown.

Photo : Postes Canada

Radio-Canada

Bruce Chown est l’un des six médecins et chercheurs qui figurent sur de nouveaux timbres de Postes Canada. Le médecin manitobain a sauvé la vie de nombreux enfants partout dans le monde.

C'était un visionnaire, dit la Dre Juliette Cooper, de la Winnipeg Rh Institute Foundation.

Le pédiatre a créé des immunoglobulines Rh. Ce traitement et d’autres de ses travaux ont été cruciaux dans la quasi-élimination de la maladie hémyolotique du nouveau-né, autrefois mortelle. Celle-ci peut survenir lorsque les groupes sanguins Rh, positifs ou négatifs, sont incompatibles entre une femme enceinte et son fœtus.

Il était absolument dévoué aux enfants, aux familles. C'était sa vision. C'était un homme incroyablement altruiste. Il ne voulait rien pour lui-même. Le principal pour lui était ses patients et, plus tard, ses recherches, affirme la Dre Cooper.

Le Dr Chown est mort en 1986, et ses recherches continuent de sauver des vies.

Autrefois, les enfants ayant une incompatibilité Rhésus avec leur mère étaient mort-nés ou mouraient peu après leur naissance. S'ils survivaient, ils souffraient souvent de graves lésions cérébrales.

C'était quelque chose qu'il trouvait intolérable parce qu'il se souciait de ses enfants et de sa mère, poursuit Juliette Cooper.

Il a d'abord élaboré un traitement avec des transfusions pour les nouveau-nés et, plus tard, pour les fœtus. Cette procédure était risquée, mais le médecin a été tenace et a continué ses recherches, selon la Dre Cooper.

Bruce Chown s’est tourné vers la prévention. En travaillant avec la généticienne Marion Lewis, qui a été intronisée à l'Ordre du Canada l'an dernier, il a fait sa percée.

Il a participé au à la mise au point d’un produit appelé WinRho qui a été rendu disponible à la fin des années 1970 pour les femmes de Rhésus négatif porteuses d'un fœtus de Rhésus positif.

La Dre Juliette Cooper affirme que ce médicament a sans aucun doute sauvé des centaines de milliers de vies.

Elle croit que ces nouveaux timbres sont une merveilleuse façon de rendre hommage aux scientifiques canadiens et de célébrer un Manitobain qui est largement méconnu, comme tant de nos scientifiques le sont au Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !