•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois nouveaux centres éphémères de dépistage de la COVID-19 ouvriront à Ottawa

Des gens en file.

Des gens attendent plusieurs heures devant l'aréna Brewer afin de subir un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour faire face à la demande croissante de tests de dépistage de la COVID-19 à Ottawa, trois nouveaux sites temporaires ouvriront leurs portes sous peu, a indiqué sur Twitter la députée provinciale de Nepean, Lisa MacLeod.

Nous reconnaissons que les longues files d'attente sont inacceptables, a-t-elle affirmé lors d’un point de presse jeudi. Nous voulons nous assurer que nous pouvons alléger certaines pressions en veillant à ce que des sites d'évaluation mobiles soient disponibles dans notre ville.

Selon la députée, les centres éphémères arriveront dans la capitale vendredi. Les endroits où seront déployés les sites temporaires restent toutefois à être déterminés.

Le nombre de personnes qui se font dépister fracasse des records, selon Santé publique Ottawa. Le centre de dépistage de la promenade Moodie a atteint sa capacité d'accueil vers 11 h 10 jeudi, selon l'hôpital Queensway Carleton.

Lucille Collard devant un centre de dépistage.

Lucille Collard est députée libérale d'Ottawa-Vanier.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Constatant d’immenses files d'attente au centre Brewer pour subir un test de dépistage, les députés libéraux d’Ottawa ont dénoncé la situation jeudi. La triste réalité, c'est que même si on vient ici pour se faire tester, il y a de bonnes chances qu'on attende quatre heures et qu'on doive revenir , a raconté Lucille Collard, députée provinciale d’Ottawa-Vanier.

C'est clair qu'on besoin d'un centre de dépistage à Orléans, Barrhaven et Kanata pour s'assurer qu'on a la capacité [nécessaire] pour une région assez grande comme Ottawa, a enchaîné le député d’Orléans, Stephen Blais. À l’approche du temps froid, les deux élus exigent l’ouverture de plus de centres permanents de dépistage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !