•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’offre des cours à distance nécessiterait des ajustements, dit une division scolaire

Une élève assise devant deux ordinateurs et portant un casque suit des cours en ligne.

Selon la province, les divisions scolaires ont des plans leur permettant de s’ajuster rapidement en cas d’éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

Radio-Canada

L'offre des cours à distance en cas de fermeture des écoles manitobaines en raison d’éclosion de COVID-19 pourrait nécessiter des ajustements, selon la Division scolaire Seven Oaks.

Selon la directrice de division à la Division scolaire, Shelley Warkentin, pour l’instant, l’apprentissage à distance est offert à environ 65 élèves de la 1re à la 8e année qui ont des problèmes d’immunodéficience ou un autre problème médical et qui ont reçu la recommandation d’un professionnel de la santé.

Lorsqu’une famille demande qu'un élève ait des cours à distance, les responsables scolaires s’assurent que l’élève a tous les outils technologiques nécessaires pour suivre les cours.

L’école communique avec la division scolaire, et nous communiquons avec les parents et, au besoin, on envoie un ordinateur portable et tout l’équipement technique, explique-t-elle.

Elle précise que la Division scolaire a embauché quatre enseignants pour les cours à distance et que, ces élèves restant inscrits dans une classe, les parents savent qu’ils peuvent renvoyer leurs enfants à l’école à tout moment.

Ce plan d’enseignement à distance à petite échelle marche bien jusqu’à présent, dit-elle.

Cependant, elle reconnaît que, si des classes entières doivent fermer en raison d’éclosions, comme c’est actuellement le cas à l’École John Pritchard, les exigences peuvent être plus élevées.

Sept cas de COVID-19 dans la province sont liés à l’École John Pritchard, qui dépend de la Division scolaire River East Transcona, dans le quartier North Kildonan de Winnipeg. Depuis mardi matin, 250 élèves de la 4e à la 8e année de cet établissement ont commencé à recevoir un enseignement à distance.

Selon Shelley Warkentin, lorsque le gouvernement a suspendu les cours sur place dans les écoles au début de la pandémie, au mois de mars, les enseignants se sont très vite adaptés.

Durant cette période, dit-elle, l’ensemble de la communauté éducative a mis au point de nouvelles compétences pour assurer la continuité du suivi des élèves.

Au printemps, on a appris des choses qu’on peut approfondir maintenant, dit-elle. La communication avec les familles est une des choses qui ont marché mais qu’on peut toujours améliorer.

Depuis la reprise des cours dans la province, le 8 septembre, des cas de COVID-19 ont déjà été enregistrés dans plus de cinq écoles.

Jeudi, le Manitoba a atteint le cap des 1500 infections à la COVID-19 depuis le début de la pandémie et le nombre de cas actifs dans la province est de 293.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !