•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du théâtre livré à la maison grâce au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

Sylvain Bélanger porte des lunettes.

Sylvain Bélanger est le directeur artistique du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui.

Photo : Ulysse del drago

Radio-Canada

Le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui (CTDA) a dévoilé jeudi la composition de sa nouvelle saison théâtrale. En plus de mêler programmation en ligne et pièces présentées en chair et en os, ce théâtre montréalais propose une formule originale : des textes de théâtre interprétés par des artistes qui se rendent chez les gens.

Intitulées Les livraisons, ces représentations à domicile d’une trentaine de minutes seront données par des artistes surprises qui se rendront chez les spectateurs et spectatrices vivant à Montréal et dans sa banlieue. Les billets sont en vente sur le site du théâtre pour un montant de 50 dollars et, en raison de la pandémie de COVID-19, leur achat est soumis à certaines restrictions imposées par les mesures sanitaires en vigueur. 

Quand le théâtre s’invite chez vous

Cette nouveauté est lancée en partenariat avec la Buvette chez Simone, afin de coupler le théâtre à emporter à de la livraison de vin ainsi que de boîtes de charcuteries et de fromages. 

Par cette formule, Sylvain Bélanger, directeur artistique du CTDA, entend donner du travail au plus grand nombre d’artistes possible et permettre au théâtre de renouer avec le public. 

Tout participe à créer de la distance entre nous depuis six mois; j’avais envie de répondre à ça avec le contact le plus direct et le plus simple, a-t-il confié à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18

Sylvain Bélanger souhaite aussi se montrer solidaire avec le milieu de la restauration, lui aussi durement touché par la crise de la COVID-19 : Tous ceux qui participent d’une soirée au théâtre souffrent depuis des mois.

Avec Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

Côté programmation en salle, le CTDA proposera, à partir du 25 novembre, la pièce Ceux qui se sont évaporés, dont la présentation avait été interrompue en mars dernier par le confinement. Écrite par Rébecca Déraspe et mise en scène Sylvain Bélanger, elle raconte l’histoire d’une mère trentenaire qui disparaît sans laisser de traces. 

Puis, au mois de mars, la scène sera occupée par Pas perdus | documentaires scéniques, une création prévue pour le mois d’avril dernier qui a été reportée à cause de la pandémie. 

Avec cette série de courts portraits, la réalisatrice, scénariste et écrivaine Anaïs Barbeau-Lavalette et le comédien, réalisateur et scénariste Émile Proulx-Cloutier s’intéressent à la mémoire ainsi qu'à la transmission. 

Par ailleurs, le mois prochain, le public pourra aussi découvrir, en ligne, Degré zéro, dont la mise en scène est signée par Alix Dufresne. Dans cette série de capsules vidéo, 13 jeunes femmes de tout le Canada se racontent, filmées par un drone. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !