•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 50 000 comptes piratés à l’Agence du revenu du Canada cet été

Un écran d'ordinateur sur lequel s'affiche un message de services temporairement indisponibles sur le site web du gouvernement du Canada.

Le site Internet de l'Agence du revenu du Canada a été la cible d'au moins deux cyberattaques à la mi-août.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Radio-Canada

Selon des chiffres publiés par l’Agence du revenu du Canada (ARC), le nombre de comptes de contribuables piratés ces derniers mois atteint aujourd’hui 48 500, soit neuf fois plus que les 5500 comptes recensés en août dernier.

Cette augmentation pour le moins spectaculaire du nombre de comptes piratés à l’ARC est essentiellement attribuable à la poursuite de l’analyse judiciaire entreprise après une série d’attaques informatiques contre les bases de données de l’Agence du revenu cet été.

Ces intrusions dans le système informatique de l’ARC avaient obligé l’agence à suspendre ses services en ligne à la mi-août pendant plusieurs jours. Ces attaques ciblaient principalement des milliers de contribuables qui utilisent la CléGC, un outil en ligne qui permet aux Canadiens d'accéder à des services comme Mon dossier ou à leur compte au ministère de l'Immigration.

Suite à l'analyse judiciaire en cours sur ces attaques informatiques, l'ARC a identifié des activités suspectes survenues entre le début juillet et le 15 août sur environ 48 500 comptes d'utilisateurs de l'ARC, peut-on lire dans un communiqué de l’agence. 

Selon les enquêteurs, les pirates ont utilisé des noms d’utilisateurs et des mots de passe volés lors d’attaques impliquant des tiers non gouvernementaux afin de pouvoir se connecter ensuite à des comptes CléGC.

L’ARC promet aux personnes dont les données personnelles ont été piratées un recours gratuit aux services d’une firme de protection du crédit. Elle s’engage également à faire le nécessaire pour que les personnes dont l'identité a été volée ne soient pas tenues responsables de demandes frauduleuses de prestations effectuées en leur nom.

Les systèmes informatiques de l’Agence du revenu du Canada hébergent plus de 14 millions de comptes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !