•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le gouvernement Ford reste inflexible sur le nombre d’élèves par classe

Des enfants marchent à la file dans l'enceinte d'une école de Toronto.

Les élèves ontariens doivent respecter toute une série de protocoles sanitaires depuis la rentrée scolaire. Le gouvernement Ford a décidé de maintenir la taille des classes à l'élémentaire à 30 enfants.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

La nouvelle interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes à l’intérieur et de plus de 25 personnes à l’extérieur dans les régions de Toronto, Ottawa et Peel, décrétée jeudi pour ralentir la propagation de la COVID-19, ne concerne pas les écoles, a annoncé le premier ministre de l’Ontario.

Prié de justifier l’exclusion des écoles dans sa décision sur la limitation de la taille des rassemblements privés, Doug Ford a lancé une tirade en conférence de presse jeudi arguant le fait que les risques de transmission du coronavirus n’ont rien à voir selon le cadre dans lequel les personnes se retrouvent.

On compare les écoles où il y a des cohortes avec des enseignants qui surveillent la distanciation physique, le port du masque, des désinfectants pour les mains, des infirmières sur place, avec une fête sauvage dans une arrière-cour où les gens boivent, s’embrassent, crachent et toutes sortes de choses auxquelles vous pouvez penser, sans penser aux règles, propageant la  COVID.

On compare des pommes et des oranges.

Doug Ford

À l’élémentaire, les classes sont limitées à 30 élèves dans la province.

Il s’agit de situations entièrement différentes, a renchéri la ministre de la Santé, Christine Elliott, également présente au rendez-vous avec la presse, tandis que le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, a assuré que les écoles sont des structures que nous savons gérer.

En date de jeudi, la santé publique recense 21 nouvelles infections à la COVID-19 en milieu scolaire. Désormais, un peu plus de 1 % des écoles ontariennes ont au moins un cas, deux semaines après le début de la rentrée scolaire.

L’opposition présente une motion à Queen’s Park pour limiter la taille des classes

Alors que les cas ont tendance à augmenter, le NPD de l'Ontario a annoncé son intention de forcer un vote jeudi après-midi à l'Assemblée législative sur une motion visant à plafonner la taille des classes à 15 élèves.

Les parents sont de plus en plus inquiets pour la sécurité de leurs petits, a déclaré la chef du parti, Andrea Horwath, dans un communiqué. Les cas de COVID-19 continuent d'augmenter et de plus en plus de nouvelles infections sont signalées chaque jour parmi les élèves et le personnel qui sont de retour à l'école, une école étant déjà obligée de fermer à cause de cas de COVID-19.

La chef de l'opposition, Andrea Horwath, démontre comment peut fonctionner la distanciation physique dans un autobus scolaire.

Ce n'est pas la première fois que la chef de l'opposition, la néo-démocrate Andrea Horwath, milite pour une réduction des effectifs par classe à l'école et, ici, dans les bus scolaires. (archives)

Photo : CBC/Martin Trainor

Doug Ford fait des économies sur le dos des élèves, obligeant les enfants à entrer dans de grosses classes pour éviter d'avoir à embaucher plus d'enseignants et de travailleurs de l'éducation, a soutenu Mme Horwath.

Les parents, les enfants, les enseignants, les travailleurs de l'éducation, les conseils scolaires et les experts en santé publique recommandent des classes plus petites. Aujourd'hui, alors que la province est au bord d'une deuxième vague, j'invite l'Assemblée législative à changer de cap et enfin à plafonner toutes les classes à 15 élèves.

15 élèves, pas plus, pour le Parti vert

Le Parti vert de l’Ontario s’étonne lui aussi du statu quo hypocrite autour des écoles et réclame aussi une réduction des effectifs par classe.

Si le premier ministre sévit contre les rassemblements sociaux, comment peut-il défendre le fait que 30 élèves soient coincés dans une salle de classe?, s'interroge le chef Mike Schreiner.

Le virus ne fait pas la différence entre une fête à la maison et une salle de classe, dit-il. Si Doug Ford souhaite sérieusement freiner une deuxième vague, il devrait immédiatement réduire la taille des classes à 15 élèves.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !