•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands partis saskatchewanais s'adaptent pour des élections en temps de pandémie

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme fait du porte-à-porte.

Le porte-à-porte demeure efficace, car la méthode est personnalisée, indique un spécialiste en sciences politiques.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Entre promotion de leur programme et sécurité des militants et des électeurs, le Parti saskatchewanais et le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan font face à de nombreux défis pour la future campagne électorale.

Nous avons besoin de nous adapter pour mener une campagne électorale sécuritaire, affirme John Tzupa, le secrétaire provincial et président-directeur général du NPD provincial.

Même son de cloche au Parti saskatchewanais, au pouvoir depuis 2007 dans la province.

Son directeur général, Patrick Bundrock, trouve que l’ambiance est très différente cette année.

Nous sommes inquiets pour nos bénévoles, explique M. Bundrock. Nous voulons aussi que les électeurs se sentent protégés et en sécurité.

Scott Moe en conférence de presse

Le premier ministre Scott Moe est le chef du Parti saskatchewanais.

Photo : Radio-Canada / Albert Couillard

Pour se faire, les candidats des deux partis ont dû trouver de nouvelles méthodes pour joindre les électeurs. On a employé de nouvelles technologies pour communiquer, explique M. Tzupa.

Tous les partis saskatchewanais se sont lancés dans une campagne sur les médias sociaux, précise le directeur général du Parti saskatchewanais.

Les candidats doivent aussi s’adapter au type de public qu’ils visent. Par exemple au NPD, ceux-ci envoient des lettres aux personnes plus âgées plutôt que des textos.

Le porte-à-porte a toujours la cote

Comme dans toutes les campagnes électorales, les militants et les candidats font du porte-à-porte pour aller à la rencontre des électeurs.

Cependant, en raison de la pandémie, des précautions particulières doivent être mises en place.

Nous suivons les recommandations du médecin hygiéniste en chef, le Dr Saqib Shahab, affirme M. Bundrock. Nous allons même au-delà. Les militants du parti doivent respecter la distanciation physique et porter un masque en tout temps.

Ryan Meilli, chef du NPD, s'adresse aux journalistes.

Ryan Meilli est le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Il en va de même au NPD, où l'on pratique la distanciation également avec les électeurs. On toque à la porte par exemple et après on s’éloigne pour maintenir la distanciation physique, décrit le PDG du parti. Ensuite, on entre dans les maisons s’ils sont prêts à nous recevoir.

Les deux partis constatent que l’ensemble des mesures de santé publique sont plutôt bien accueillies par la population.

Élections Saskatchewan 2020

Élections Saskatchewan se prépare

Élections Saskatchewan affirme que sa priorité reste la sécurité des électeurs et des employés qui tiendront les bureaux de vote.

La distanciation physique sera là aussi la règle, des désinfectants pour les mains seront disponibles, les bureaux de vote seront nettoyés en profondeur tout au long de la journée du scrutin, un crayon à usage unique sera fourni.

Une pancarte de bureau de vote en Saskatchewan

La COVID-19 aura une incidence sur le déroulement des élections en Saskatchewan prévues cet automne.

Photo : Radio-Canada / James Hopkins

Élections Saskatchewan augmente également le nombre de bureaux de vote pour mieux éparpiller les électeurs et éviter les attroupements. Pour se faire, l’institution va embaucher 4000 travailleurs supplémentaires.

D’autre part, l’administration responsable de l’organisation des élections permettra le vote par correspondance. Il est désormais possible de s’inscrire sur le site internet d’Élections Saskatchewan pour recevoir une trousse électorale.

Le jour du scrutin provincial a été fixé au 26 octobre. Les partis saskatchewanais s’attendent à un déclenchement de la campagne très bientôt.

Avec les informations de Jean-Baptiste Demouy et Zoé Clin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !