•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

District 31 : la cinquième saison commence fort

L'homme parle à une autre personne devant lui.

Patrick Labbé dans le rôle de Laurent Cloutier de la série « District 31»

Photo : Aetios productions

Cecile Gladel

Travailler pour la police ou les Services secrets comporte certains risques, surtout dans une série dramatique. Une autre disparition est à déplorer à District 31. L’un des personnages qui jouaient avec le feu depuis le début de la série est mort criblé de balles.

Alerte aux divulgâcheurs : si vous n’avez pas vu les quatre premiers épisodes de la cinquième saison de District 31, ne lisez pas le texte.

Des trois hommes qui ont participé à l’embuscade pour tuer Christian Phaneuf (Emmanuel Auger) à la fin de la saison 2, il ne reste que Daniel Chiasson (Gildor Roy). Après Maxime Vézeau (Vincent Leclerc), abattu dans la saison 3, c’est au tour d’un autre membre des Services secrets de mourir. Avec près de 10 balles dans le corps, Laurent Cloutier tire sa révérence.

On n’aura plus Laurent Cloutier dans les pattes.

Patrick Labbé, qui jouait ce personnage depuis le premier épisode de District 31
Laurent Cloutier.

Laurent Cloutier.

Photo : Aetios Productions

La fin d’une aventure pour Patrick Labbé

Est-ce que le comédien a été surpris de la tournure de l’histoire? Oui et non. Je n’avais aucune garantie, et tout laissait croire que mon temps était compté et que je me promenais avec un fusil sur la tempe. Alors ce n’était pas une surprise.

J’étais très heureux de mon expérience, de retrouver mon ami Gildor [Roy], m’amuser avec lui à jouer toutes sortes d’affaires. J’ai été très heureux de rencontrer cette équipe folle et dynamique. Ce n’est que de bons souvenirs.

Patrick Labbé
Daniel Chiasson parle à Laurent Cloutier dans le stationnement du poste de police.

Daniel Chiasson (Gildor Roy) et Laurent Cloutier (Patrick Labbé)

Photo : Aetios Production

Un personnage qu’on aimait détester

D’abord lieutenant du poste 31, Laurent Cloutier a passé par la prison avant de travailler pour les Services secrets. Le policier sans scrupules a vécu de nombreuses épreuves : la perte de son fils, qui s’est suicidé en prison, le divorce avec sa femme, puis son coup de foudre pour l’ancienne escorte Amélie Bérubé (Charlotte Legault) avant que le couple rompe et que celle-ci parte se cacher dans le sud.

Je pense que Cloutier aura permis à District 31 de sortir du poste et d’ajouter une couleur différente. Il y avait de bonnes intrigues autour de ce personnage.

Patrick Labbé

Laurent Cloutier disait souvent qu’il vivait sur du temps emprunté. À plusieurs reprises, le public a cru que son parcours arrivait à terme, mais le glas n’a sonné pour lui qu’au début de la cinquième saison. J’ai dû le dire une dizaine de fois. Le message était clair, surtout dans une quotidienne. Les intrigues se passent rapidement, il peut y avoir des tournures qu’on ne pressentait pas du tout, dit Patrick Labbé.

Amélie Bérubé prend Laurent Cloutier dans ses bras.

Amélie Bérubé dit adieu à Laurent Cloutier.

Photo : Aetios Productions

Un rôle que le comédien a failli refuser

D’ailleurs, le personnage ne devait participer au départ qu’aux 16 premiers épisodes de la série : Laurent Cloutier était prévu n’être qu’un souvenir ancien après que Nadine Legrand (Magalie Lépine-Blondeau) ait pris le poste de lieutenante.

Quand il a reçu les premiers textes de District 31, Patrick Labbé a failli refuser le rôle. Ma première réaction a été de rappeler mon agent pour lui dire que je ne pouvais pas prendre ce personnage, que c’était trop bon pour m’en aller si vite. Si j’avais à embarquer là-dedans, je ne voulais pas que ça arrête, raconte celui qui a vraisemblablement fini par changer d’avis.

Ce personnage aura été présent quatre ans et était différent des autres rôles tenus par Patrick Labbé au Québec.

Je n’ai pas eu à jouer des méchants trop souvent en français, plus en anglais. C’était l’occasion pour moi de m’amuser et de m’en aller dans cette espèce de douce folie que pouvait me permettre Luc [Dionne] en m’écrivant de si belles scènes. C’était un vrai bonbon d’apprendre ces scènes. C’était une belle aventure.

Laurent Cloutier qui interroge Donald Welsh.

Laurent Cloutier (Patrick Labbé) et Donald Welsh (Martin Larocque)

Photo : Aetios Productions

Cette folie semblait exacerbée dans les derniers épisodes, surtout après l'arrestation de Laurent Cloutier par Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) pour avoir enlevé et torturé l’escorte Virginie Francoeur (Catherine-Audrey Lachapelle). Laurent était persuadé, avec raison, qu’elle possédait des diamants qu’il cherchait.

Ce n’était pas la première fois que la torture faisait partie de l’arsenal d’outils de Laurent Cloutier. On l’a vu à l’action à plusieurs reprises. Je ne pense pas qu’on puisse électrocuter quelqu’un de sang-froid sans amertume. Il lui manquait quelque chose, mais il n’avait plus rien à perdre. Il n’avait pas froid aux yeux, ajoute Patrick Labbé.

Le comédien ajoute que la mort de Laurent n’est pas étonnante. Ce qui l’est, c’est que ça ne soit pas arrivé plus vite. Je suis juste content d’avoir été là aussi longtemps.

Et puis quand on parle des Services secrets, tout ne peut pas toujours s’expliquer du premier coup. On rentre dans une espèce de forêt dont on ne connaît pas les sentiers, conclut Patrick Labbé.

Laurent Cloutier et Amélie soupent ensemble et se regardent dans les yeux.

Laurent Cloutier (Patrick Labbé) et Amélie Bérubé (Charlotte Legault)

Photo : Aetios Productions

Le dernier épisode de District 31 mettant en vedette Patrick Labbé montre des scènes assez intenses avec le commandant Chiasson – pourtant un ami de Laurent Cloutier –, qui le menace même de son arme. Le commandant rencontre aussi brièvement le personnage joué par Rémy Girard sans qu’aucune parole ne soit prononcée devant la caméra. Si les larmes de Daniel Chiasson semblent bien réelles, on se demande quand même pourquoi il jette dans l'eau le téléphone cellulaire avec lequel il vient d’inviter Laurent Cloutier à souper pour enterrer la hache de guerre. Le membre des Services secrets a été assassiné en allant rejoindre Daniel Chiasson chez lui. À suivre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !