•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un été fou pour l'industrie du vélo en Outaouais

Les ventes ont explosé malgré un manque d'inventaire criant

Des cyclistes à Gatineau.

Les cyclistes sont nombreux sur les routes en Outaouais depuis quelques mois.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

L’industrie du vélo en Outaouais a connu un été hors du commun. Les magasins spécialisés notent une augmentation des ventes de 40 à 50 % au cours des derniers mois.

Le confinement et les restrictions de voyage ont eu un effet inattendu sur les ventes de bicyclettes et autres produits connexes.

C’est littéralement un tsunami qu’on a connu, pas seulement en Outaouais, mais partout dans le monde, mentionne le copropriétaire du Centre de vélo La Shop de Gatineau, Patrick Lacroix.

La boutique compte normalement entre 100 et 150 vélos en stock pour terminer la saison estivale, le 30 septembre. À la mi-septembre, le magasin en a toutefois déjà moins de 40 dans son entrepôt.

Un homme fixe la caméra devant des supports à vélo.

Le copropriétaire du centre de vélo La Shop, Patrick Lacroix, mentionne qu'il lui reste moins de 40 vélos en réserve alors qu'il en a normalement plus d'une centaine à la fin septembre en temps normal.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

On est à court d’inventaire sur plusieurs articles depuis plusieurs mois! Je ne peux plus avoir certains items depuis juin. Tout le monde est à sec. Certains distributeurs ont arrêté de prendre des commandes, parce qu’ils ne pouvaient plus fournir, ajoute M. Lacroix.

On voit des vélos par terre avec des supports au-dessus qui sont vides.

Les supports à vélos sont vides dans plusieurs magasins de l'Outaouais.

Photo : Radio-Canada

Cette tendance a été observée partout. Le magasin Vélozophie, dans le secteur de Hull, a vécu les mêmes problèmes d’approvisionnement.

On a eu beaucoup de nouveaux adeptes de vélo et une recrudescence des familles. Certaines semaines, notre chiffre d’affaires était le double que pour la même période l’an dernier. Nous étions limités par le nombre de vélos qu’on pouvait assembler et livrer, note le copropriétaire Marc-Antoine Audet.

Un homme prend la pause devant de nombreux vélos dans un magasin.

Le copropriétaire du magasin Vélozophie dans le secteur de Hull, Marc-Antoine Audet.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

On attend les derniers modèles, mais dès qu’ils arrivent, ils sont vendus en 24 heures.

Marc-Antoine Audet, copropriétaire Vélozophie

Dans les magasins, les supports sont vides et la tendance est loin de s'essouffler, même si la saison estivale tire à sa fin.

On a été relativement chanceux, parce qu’on avait beaucoup de stock avant que la crise ne commence. C’est au niveau des accessoires que c’était plus dur d’obtenir des produits. À certains moments, c’était difficile d’obtenir quelque chose d’aussi banal qu’une cage à bouteille, par exemple, note le copropriétaire de Bicyclettes de Hull, Gabriel Lafrenière.

Un homme regarde la caméra devant des supports à vélos.

Le copropriétaire du magasin Bicyclettes de Hull, Gabriel Lafrenière, avait de la difficulté à obtenir certains items cet été.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Les magasins ne peuvent même pas prévoir une baisse normale d'achalandage actuellement.

Certaines personnes retournent au travail ou à l’école et ne veulent pas prendre le transport en commun ou le transport scolaire. Ils se tournent vers le vélo. Il y a beaucoup de vélos qui entrent pour la réparation , observe M. Lafrenière.

Les prochains mois tout aussi occupés

Les magasins de vélos s’attendent à ce que les prochains mois soient tout aussi occupés. La saison de vélo à pneus surdimensionnés, les fat bikes, devrait notamment commencer plus tôt que d’habitude.

La saison commence en novembre ou décembre, selon la température. Mais on nous parle déjà des fat bikes. Je crois que ça va être une année de location hors du commun, la folie , dit Patrick Lacroix.

Quelques adeptes du fat bike.

Grâce à leurs pneus surdimensionnés, les fat bikes sont spécifiquement conçus pour la boue, la neige ou le sable.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La Shop de vélo a déjà vendu en précommande la plupart des véhicules de ce type qui ont été commandés en février.

Les vélos d’hiver ont déjà très populaires en Outaouais. On peut s’attendre à une augmentation cette année, surtout au niveau récréatif. Le parc de la Gatineau va être pas mal occupé cette année, croit Gabriel Lafrenière, qui s’est préparé en conséquence.

On a été un peu plus agressif. On n'est pas allé en exagérant avec les vélos d’hiver, parce qu’on ne veut pas se tirer dans le pied, mais on a fait une plus grosse commande.

Gabriel Lafrenière, Bicyclettes de Hull

Même stratégie chez Vélozophie. Son entrepôt du boulevard St-Joseph est déjà rempli de vélo à pneus surdimensionnés. 

Les gens nous posent des questions depuis le mois d’août déjà. Ça va être un hiver très occupé et je prédis qu’il va y avoir une pénurie , s’avance Marc-Antoine Audet.

Des vélos à pneus surdimensionnés sont suspendus, accrochés au mur.

Vélozophie a plusieurs vélos à pneus surdimensionnés dans son entrepôt, mais le propriétaire s'attend à ce qu'ils partent vite.

Photo : Radio-Canada

En fait, le marché du vélo en Outaouais pourrait continuer sur sa lancée pour au moins un an encore. 

On s’attend à une autre année folle et on s’est préparé en conséquence. Mais, déjà, plusieurs modèles ne sont plus disponibles pour l’an prochain.

Patrick Lacroix, Centre du vélo La Shop

Normalement, on passe nos commandes en septembre. Cette année, tout était fait en juillet. Si on avait attendu, on risquait de se retrouver en bas de la liste pour les carnets de commandes, explique Marc-Antoine Audet. 

Les propriétaires de magasins de vélo ne peuvent pas se plaindre. Pendant que plusieurs commerçants tirent le diable par la queue, les affaires sont bonnes pour eux.

Toutefois, les défis seront grands en ce qui a trait à la disponibilité des équipements et, surtout, celle des employés, qui sont de plus en plus difficiles à trouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !