•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des agriculteurs s'opposent à un projet de développement dans l'Okanagan

Le projet d'habitations n’est pas conforme au caractère de la région, plaident-ils.

Des agriculteurs manifestent en tracteur dans les rues de Pentincton.

Le conseil municipal tiendra une audience publique sur la demande de rezonage de Canadian Horizons au plus tôt en novembre.

Photo : Offerte par Gjöa Taylor

Radio-Canada

Des agriculteurs de la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique, manifestent contre une demande de rezonage à Naramata Bench, une terre d'agrotourisme.

Mardi, ils étaient une trentaine rue Main, à Penticton, pour exprimer leur opposition au projet du promoteur Canadian Horizons, qu'ils décrivent comme étant un mégadéveloppement de 320 logements sur un terrain agricole de 160 acres.

L'entreprise a acheté le terrain en 2005, et sa proposition de rezonage est affichée en ligne depuis 2014. Or, il y a quelques mois, elle a fait part de ses plans aux habitants de la région dans le but d'obtenir leur avis.

Le vigneron John Bilodeau pose devant son tracteur sur son vignoble.

Le vigneron John Bilodeau s'oppose à la construction d'un projet d'habitations à Namarata Bench.

Photo : Offerte par Gjöa Taylor

L’un des organisateurs de la manifestation, le vigneron John Bilodeau, soutient que de nombreux résidents de Penticton n'étaient pas au courant du projet d'habitations jusqu'à récemment.

L'une de nos plus grandes préoccupations, nous agriculteurs, c'est que cela va changer tout le caractère de cette région.

John Bilodeau, vigneron

M. Bilodeau craint que le complexe résidentiel n'entraîne également des problèmes de circulation dans le quartier.

Des consultations

En contactant la population, l’entreprise cherche à répondre à leurs préoccupations.

Nous allons faire de notre mieux pour faire en sorte que le développement colle bien au caractère de Naramata Bench, assure Nathan Hildebrand, le vice-président du développement de Canadian Horizons. Il n'est pas aussi imposant que certains le pensent.

La proposition de Canadian Horizons est conforme au plan communautaire adopté en 2009, indique la Ville de Penticton.

Les conseillers municipaux ont toutefois une certaine marge de manœuvre. Il s'agit d'un conseil municipal qui a été élu pour écouter le public, soutient Blake Laven, le directeur des services de développement de la municipalité.

Le conseil municipal tiendra une audience publique sur la demande de rezonage de Canadian Horizons au plus tôt en novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !