•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cavalia met son projet à Las Vegas sur pause et vend ses chevaux

Deux chevaux courent dans l'eau.

Cavalia s'apprêtait à annoncer la construction d'un théâtre permanent à Las Vegas pour y mettre son spectacle Odysséo (archives).

Photo : Getty Images / Lintao Zhang

Radio-Canada

En raison de la pandémie de la COVID-19, l’entreprise Cavalia se voit contrainte de se départir de ses chevaux et de repousser ses plans d’implanter son spectacle Odysséo à Las Vegas.

On a arrêté la tournée parce qu’on se préparait à faire une annonce pour construire un théâtre permanent à Las Vegas pour y mettre le spectacle Odysséo avec nos vedettes, nos chevaux, explique Normand Latourelle, président fondateur de Cavalia, au micro de l’émission Vivement le retour.

La COVID-19 est venue bouleverser ses plans dans le désert du Nevada. Ne voulant pas que les chevaux restent sans activité pendant trop longtemps, Normand Latourelle a préféré les vendre.

Ceux qui connaissent les chevaux le savent très bien. S’ils sont trop longtemps à l’arrêt, c’est comme un athlète qui arrête. [...] Après, c’est difficile de reprendre, fait-il savoir.

On a préféré que ces chevaux-là restent en activité et qu’ils se retrouvent avec des propriétaires qui vont s’en occuper.

Normand Latourelle, président fondateur de Cavalia

Depuis 2018, 70 chevaux de Cavalia se trouvaient à Sutton. Actuellement, il en resterait une vingtaine, selon M. Latourelle. Le fondateur de l’entreprise insiste néanmoins sur le fait d’être très parcimonieux lorsqu'il choisit les endroits où vont aller les chevaux de son écurie.

Pour nous, ce n’est pas une question d’argent, mais de plutôt trouver des lieux d’adoption qui offriront de très bonnes conditions aux chevaux, poursuit-il.

L’aventure Cavalia est néanmoins loin d’être terminée, assure Normand Latourelle. On va reprendre ce projet-là une fois que Las Vegas sera repartie et que la pandémie va être réglée, indique-t-il.

Le projet de théâtre permanent est estimé à 50 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !