•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du soutien pour aider les commerces d’Ottawa à amorcer leur virage numérique

Les terrasses des restaurants sont délimitées par des clôtures et des rubans.

Les restaurants du marché By d'Ottawa se sont adaptés aux mesures entourant la COVID-19. (archives)

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Les commerces locaux d’Ottawa pourront obtenir un coup de pouce pour amorcer leur virage numérique.

Lancé ce printemps par Investir Ottawa, le nouveau programme Digital Main Street vise à aider les petites entreprises à se créer une identité visuelle en ligne, que ce soit pour de la publicité, la création d’un espace de vente en ligne ou la mise en place d’une stratégie de livraison.

La pandémie de COVID-19 a bousculé les habitudes de consommation au grand dam des petits commerces qui ont pignon sur rue. Pour ne pas fermer boutique, beaucoup se tournent vers la vente en ligne, mais ce virage numérique s'avère toutefois bien serré pour bien d'entre eux. C’est là que le programme Digital Main Street peut être utile, voir déterminant pour un commerce.

Établi depuis plus de trois décennies au cœur du marché By à Ottawa, le propriétaire du Moulin de Provence, Claude Bonnet en témoigne.

Je vois juste chez nous, on a dépensé 250 000 $ pour investir pour déjà se mettre en ligne. C’est énorme. On ne se rend pas compte, c’est énorme l’investissement qu’on a fait. Puis après l’expertise, ça prend aussi des gens d’un niveau informatique qui comprennent comment ça fonctionne, ça ne s’apprend pas en deux jours, croyez-moi, alors on a besoin de l’aide, dit-il.

Ambassadeur

Afin de mieux faire connaître ce programme, Investir Ottawa demande à des entrepreneurs locaux d’en devenir les ambassadeurs. Une mission qu’a accepté de remplir Stephen Becka, propriétaire de plusieurs restaurants à Ottawa, en partageant son expérience à d’autres commerçants.

Avant la pandémie, aucun de nos trois restaurants n’offrait de livraison, aujourd’hui, grâce à nos efforts déployés sur internet, nos ventes en ligne génèrent autant de revenus que chacune des autres succursales qui accueillent entre 200 et 300 clients par semaine, explique celui qui espère que d’autres ambassadeurs lui emboîteront le pas.

Les petites entreprises d’Ottawa intéressées peuvent s’inscrire gratuitement à ce programme sur le site d’Investir Ottawa.

Avec les informations de Nafi Alibert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !