•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rassemblement tenu à La Baie provoque une éclosion de COVID-19

Une infirmière met dans une éprouvette un échantillon prélevé sur un étudiant.

Des participants à un rassemblement de la Fédération québécoise pour le saumon de l'Atlantique ont contracté la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Le nouveau cas de COVID-19 déclaré mercredi par la santé publique régionale est le second depuis samedi à être lié à un rassemblement d'une trentaine de personnes tenu à La Baie pendant la longue fin de semaine de la fête du Travail.

Puisqu’il s’agit de deux cas provenant d’un même événement, on peut donc parler d’une éclosion.

Un lien existe entre ce cas-ci et le dernier annoncé dans le même réseau local de services le 12 septembre, a confirmé le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans un communiqué diffusé en fin d’après-midi.

La Fédération québécoise pour le saumon atlantique a organisé une activité de mentorat à La Baie et à L’Anse-Saint-Jean la semaine dernière. Les participants ont tous consommé des repas au Centre plein air Bec-Scie. L’hôte de l’événement était l’organisme Contact nature.

Les deux personnes qui ont contracté le coronavirus seraient un employé d’un traiteur de La Baie et un pêcheur de L'Anse-Saint-Jean.

Le directeur général de Contact nature, Marc-André Galbrand, a expliqué au cours d’une entrevue accordée à Radio-Canada en fin de journée que personne n’avait de symptôme lors du rassemblement. Contact nature a toutefois appris trois jours après le départ des participants que l’un d'eux, originaire de l’extérieur de la région, avait reçu un diagnostic positif.

On a reçu l’information qu’il y avait des participants à cet événement-là qui étaient positifs. On l’a su assez tardivement, plusieurs journées après l’événement. Assez rapidement, on a demandé à tous nos employés qui ont été en contact direct ou indirect d’être en arrêt de travail préventif.

Marc-André Galbrand, directeur général, Contact nature

15 employés testés

Quinze employés de Contact nature ont passé un test de dépistage dans les heures suivantes. Aucun ne s’est révélé positif. Ils ont tous été placés en isolement.

Selon Marc-André Galbrand, une quinzaine d’autres participants, tous de l’extérieur, ont aussi reçu un diagnostic positif dans les jours suivant la fin du rassemblement.

Le CIUSSS confirme que des participants provenant de l'extérieur de la région ont également été déclarés positifs et que les enquêtes épidémiologiques se poursuivent.

Tout au long de l’événement, personne n’avait de symptôme et ce n’était pas nous qui organisions l’événement. Ça fait déjà plus d’une semaine et tout le monde est négatif. On est très satisfaits des mesures qui ont été mises en place, poursuit le directeur, qui affirme que le virus n’a été transmis à aucun membre du personnel.

La région compte 383 cas de COVID-19. Au Québec 303 nouveaux cas se sont ajoutés mercredi, portant le total à 65 857 depuis le début de la pandémie, en mars.

Avec les informations de Michel Gaudreau et Priscilla Plamondon Lalancette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !