•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

122 cas de COVID-19 en Colombie-Britannique en 24 heures

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique.

La province va recenser les éclosions et les cas de COVID-19 potentiels dans les établissements scolaires.

Photo : Radio-Canada

La Colombie-Britannique enregistre une hausse de 122 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire en 24 heures, ce qui porte à 1614 le nombre de cas actifs.

Depuis le début de la pandémie, 7498 personnes ont contracté le virus. Aucun nouveau décès lié à la maladie n’a été enregistré dans la province.

La mise à jour provient d'un communiqué du ministère de la Santé.

Parmi les personnes ayant été déclarées positives après un test de dépistage de la COVID-19, 60 sont actuellement hospitalisées, dont 23 aux soins intensifs.

Les personnes qui ont potentiellement été exposées au virus et qui doivent s’isoler sont maintenant au nombre de 2966.

Gros plan sur les écoles

La médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, ont annoncé par voie de communiqué que le site web du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique va indiquer les éclosions et les cas de COVID-19 potentiels recensés dans les établissements scolaires.

Pour le moment, le site ne présente que ceux qui se trouvent dans la régie de santé Fraser. Une prochaine mise à jour de la page Internet devrait afficher les écoles de chaque régie.

Ne pas juger

Dans le communiqué, les autorités sanitaires rappellent que les rassemblements communautaires, qu’ils soient en grand ou en petit comité, sont l’une des causes de la propagation du virus dans la province.

La propagation de la transmission du virus augmente considérablement si la distanciation physique n’est pas respectée et si on augmente ses fréquentations, ont écrit Bonnie Henry et Adrian Dix.

L’augmentation constante du nombre de cas de COVID-19 ne doit en aucun cas freiner les personnes habitant en Colombie-Britannique de passer un test de dépistage, précisent les autorités sanitaires.

La Dre Henry et Andrian Dix demandent au public de faire preuve de compassion et d’attention à l’égard des nouveaux cas au sein de la communauté.

Cela ne sert à rien de blâmer ou de montrer du doigt les personnes touchées par le virus, car ça décourage les autres de se faire tester, ont-ils souligné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !