•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une militaire admet avoir trafiqué de la drogue à la base de Valcartier

Des militaires quittent la base de Valcartier à bord de véhicules blindés.

La caporale Jessica Poce a indiqué qu'elle s'adonnait au trafic de drogue pour payer sa propre consommation.

Photo : Radio-Canada

La caporale Jessica Poce a reconnu, mercredi au palais de justice de Québec, avoir fait le trafic de cocaïne sur la base militaire de Valcartier.

La femme de 32 ans a été arrêtée le 13 décembre dernier, alors qu'elle quittait la résidence d'un autre militaire, lui aussi accusé dans cette affaire.

Lors de son interception, les policiers ont saisi dans son véhicule 50 grammes de cocaïne et 450 ml de GHB. Elle avait aussi en sa possession une petite quantité d'ecstasy et une liste de comptabilité.

Jessica Poce

La caporale Jessica Poce est membre du 12e Régiment blindé du Canada

Photo : Facebook Jessica Poce

La caporale Poce, qui habite à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier a collaboré avec les enquêteurs dès son arrestation.

Pour payer sa consommation

Elle a raconté avoir commencé à vendre de la drogue le mois précédent pour payer sa propre consommation qui lui coûtait entre 300 et 400 $ par semaine.

La militaire membre du 12e Régiment blindé du Canada est revenue d'une mission en Irak à l'été 2019.

En liberté pendant le processus judiciaire, elle devra revenir devant le tribunal au mois de novembre pour la détermination de sa peine.

Présumé complice

Son présumé complice chez qui elle s'était rendue à Shannon avant d'être appréhendée doit aussi revenir en cour dans les prochaines semaines. Le caporal Pierre-Alexandre Lévesque du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment est aussi en liberté en attendant son procès.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.