•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d'Ottawa veut réduire la taille des rassemblements intérieurs à 10 personnes

Un groupe d'infirmières devant des ordinateurs.

Le centre de dépistage de la COVID-19 à l'aréna Brewer d'Ottawa alors que le personnel s'apprête à accueillir les premiers patients. (archives)

Photo : Radio-Canada / Gilles Taillon

Radio-Canada

Avec la recrudescence des nouveaux cas de COVID-19 à Ottawa, le maire Jim Watson souhaite réduire la taille des rassemblements permis et augmenter le nombre de tests effectués.

M. Watson a indiqué mercredi vouloir limiter le nombre de personnes tolérées au sein d’un même rassemblement intérieur à 10 individus maximum. Il veut également limiter à 20 les regroupements extérieurs permis à Ottawa.

Les dernières mesures permettaient les rassemblements de 50 personnes à l’intérieur et de 100 individus à l’extérieur.

Les rassemblements privés ont été la source de plusieurs cas [ de transmission de la COVID-19 ] comme nous l’avons vu récemment. Évidemment, on peut difficilement retracer tous les gens présents lors d’une même fête quand on ne connaît pas tous les invités, a déclaré Jim Watson.

Ces mesures ne visent pas les commerces et restaurants qui font un bon travail pour suivre les directives, estime le maire d’Ottawa.

Certains résidents d’Ottawa interrogés se sont dit en faveur de telles mesures.

Un résident d'Ottawa commente au micro de Radio-Canada à la sortie d'un commerce.

Emmanuel Hilaire, un résident d'Ottawa, se dit en faveur de limiter à 10 le nombre de personnes permises lors d'un rassemblement public intérieur privé, comme l'a suggéré le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Photo : Radio-Canada

Il faut réduire les risques. Avec l’hiver qui s’en vient, il faut mettre le paquet pour réduire les chances et faire moins de victimes, est d’avis Emmanuel Hilaire.

Tout ce qui peut freiner une deuxième vague, je suis pour. Je suis confinée à la maison depuis le 10 mars. Je sors qu’une fois par semaine pour faire les courses et je rentre à la maison. Il faut suivre les règles, se laver les mains, porter son masque et faire ce que le maire Jim Watson dit de faire, a commenté Janet Wilson lors de sa sortie hebdomadaire.

Le maire Watson a affirmé être en négociation avec son homologue de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, afin que celui-ci revoie également ses mesures régissant les rassemblements pour avoir une certaine cohérence entre les deux villes.

Doubler le nombre de tests

La Ville d’Ottawa et Santé publique Ottawa (SPO) entendent aussi doubler le nombre de tests pour atteindre 1000 tests par jour.

En ce sens, les autorités ont annoncé mercredi que les heures d’ouverture du centre de dépistage de la COVID-19 de l’aréna Brewer allaient être prolongées. Présentement le centre est ouvert de 8 h 45 à 19 h 30 tous les jours, mais l’Hôpital d’Ottawa a indiqué tout mettre en place pour augmenter l’offre de service.

Le maire Watson a indiqué qu’il souhaitait voir ce centre de dépistage de l’aréna Brewer ouvert de 7 h 30 à 21 h tous les jours.

Avec la hausse des cas déclarés et le retour en classe, la santé publique a également revu sa stratégie pour mieux cibler les personnes testées. Les personnes symptomatiques ainsi que ceux qui ont été en contact avec une personne testée positive à la COVID-19 devraient se faire tester en priorité.

Le dépistage chez les personnes asymptomatiques engendre parfois un faux sentiment de sécurité, a indiqué le Dr Brent Moloughney, médecin en chef adjoint en santé publique à SPO.

Nouvel outil de dépistage en ligne

Par ailleurs, le gouvernement de l'Ontario a lancé mercredi un nouvel outil interactif de dépistage à utilisation volontaire (Nouvelle fenêtre) pour aider les parents, les élèves et le personnel scolaire à évaluer au jour le jour les symptômes et les facteurs de risque de la COVID-19 avant de se rendre à l'école. Les utilisateurs devront répondre à des questions simples sur les symptômes et les risques, et l'outil leur indiquera immédiatement s'il est sûr ou non de fréquenter l'école.

Avec les informations de Josée Guérin et Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !