•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réal McKenzie restera chef du conseil de bande de Matimekush-Lac John

Réal Mckenzie en gros plan.

Le chef de Matimekush-Lac John, Réal Mckenzie. (Archives)

Photo : Radio-Canada / LAURENCE ROYER

Radio-Canada

Réal McKenzie, le chef de la communauté innue de Matimekush-Lac John, pourra rester en poste. Sa candidature pour le poste avait été contestée depuis les élections du 4 juillet 2019, et le dossier a connu de multiples rebondissements en cour.

Le comité d'appel, qui visait à déterminer la légitimité de l'élection qui avait porté M. McKenzie au pouvoir en juillet 2019, a rendu sa décision mardi. Dans le jugement prononcé à l'unanimité par les trois membres qui composaient le comité d'appel, l'éligibilité de Réal McKenzie à l'élection est reconnue.

Cette nouvelle est accueillie avec soulagement par le principal intéressé.

Durant toute cette année et trois mois, évidemment je ne me sentais pas comme un vrai chef élu. Là, je peux dire aujourd'hui : "Je suis élu officiellement".

Réal McKenzie, chef de Matimekush-Lac John

En juillet 2019, Réal McKenzie avait remporté les élections avec 200 votes, – 37 voix devant son opposant Pako Vachon et 94 voix devant le chef sortant, Tshani Ambroise.

Ces résultats avaient été invalidés en raison d'une plainte concernant le statut de résidence de M. McKenzie dans la communauté de Matimekush-Lac John. Cette première décision avait ensuite été infirmée, pour être contestée de nouveau.

Le conseil nouvellement élu avait alors été autorisé à rester en poste en attendant la décision du comité d'appel, à condition de ne poser que des gestes de « simple administration. »

Les prochaines élections dans la communauté se tiendront à l'été 2022.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.