•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une grosse planète en orbite autour d’une petite étoile morte

Un corps céleste lumineux devant une grosse planète.

Représentation artistique de la planète WD 1856+534b et de son étoile hôte beaucoup plus petite, une naine blanche de faible luminosité.

Photo : NASA

Radio-Canada

Pour la première fois, une exoplanète en orbite autour d’une naine blanche, résidu d’une étoile semblable au Soleil, a été détectée.

Cette détection, qui reste à confirmer, a été réalisée par une équipe internationale d’astronomes grâce aux données recueillies par les satellites TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) et Spitzer de la NASA.

La naine blanche 1856+534 est située à environ 80 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Dragon.

Il s'agit de la première observation d’une planète intacte orbitant autour d’une naine blanche. En effet, la planète aurait normalement été détruite lors du processus menant à la formation de la naine blanche.

Lorsqu’une étoile semblable au Soleil manque de carburant, elle se gonfle jusqu’à des centaines ou des milliers de fois sa taille d’origine, formant une étoile géante rouge plus froide. Elle finit par éjecter ses couches extérieures de gaz, perdant jusqu’à 80 % de sa masse. Le noyau chaud qui subsiste devient une naine blanche.

Tous les objets proches sont habituellement engloutis et incinérés au cours de ce processus qui, dans ce système, aurait inclus l’exoplanète WD 1856 b dans son orbite actuelle.

C’est d’ailleurs le sort qui attend la Terre dans quelques milliards d’années.

Le processus de création d’une naine blanche détruit habituellement les planètes voisines, et tout ce qui s’approche trop près est généralement déchiré par l’immense gravité de l’étoile, explique l’astronome Andrew Vanderburg, de l’université du Wisconsin-Madison, dans un communiqué.

Nous avons encore beaucoup de questions sur la façon dont la planète est arrivée à son emplacement actuel sans connaître le même destin.

Andrew Vanderburg

Le Pr Vanderburg et ses collègues estiment que la planète pourrait être née au moins 50 fois plus loin de son emplacement actuel et qu'elle se serait déplacée en raison de la gravité de la naine blanche.

La taille de l’étoile morte est environ 40 % plus importante que celle de la Terre, mais sa masse correspond à environ 50 % de celle du Soleil. Elle serait âgée d’au moins 6 milliards d’années, mais pourrait être née il y a 10 milliards d’années.

L’exoplanète qui l’accompagne présente environ la taille de Jupiter et serait 14 fois plus massive.

La planète met 1,4 jour à faire le tour de l’étoile, ce qui est 60 fois plus rapide que le temps nécessaire à Mercure pour réaliser une orbite complète autour du Soleil. 

Cette découverte est présentée dans un article publié dans la revue Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !